•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aucune accusation ne sera portée

Avalanche à Revelstoke

L'avalanche a coûté la vie à deux Albertains.

Photo : La Presse canadienne / Jeff Bassett

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Aucune accusation criminelle ne sera déposée à la suite de l'avalanche mortelle survenue en mars dernier au mont Boulder en Colombie-Britannique. Deux motoneigistes albertains ont perdu la vie au cours d'un grand rassemblement qui réunissait 200 motoneigistes.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé jeudi qu'aucune accusation criminelle ne sera déposée à la suite de l'avalanche mortelle survenue le 13 mars dernier au mont Boulder, à Revelstoke, en Colombie-Britannique.

L'avalanche s'est produite au moment où quelque 200 personnes assistaient à une course de motoneige appelée Big Iron Shootout, à environ 400 km au nord-est de Vancouver. Un avis d'avalanche extrême avait été lancé dans la région.

Deux motoneigistes albertains ont péri dans l'avalanche. La GRC indique qu'il n'y a pas eu de négligence criminelle et que les organisateurs ne peuvent être tenus responsables.

Près de 200 personnes ont été ensevelies sous la neige lors de l'avalanche, et 31 d'entre elles ont été blessées. Kurtis Reynolds et Shay Snortland, tous les deux âgés de 33 ans, ont perdu la vie. L'épouse de M. Snortland, Janine, explique qu'elle serait heureuse de voir des changements en matière de sécurité lors d'événements à venir.

Brian Witherspoon, un des commanditaires de l'événement annuel de Revelstoke, souligne qu'il y aura plus de sensibilisation aux risques d'avalanches lors du prochain festival. Il ajoute que les organisateurs du Big Iron Shootout espèrent organiser une soirée en souvenir des deux motoneigistes qui ont perdu la vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !