•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le deuil du chimpanzé

Chargement de l’image

Cette femelle transporte sur son dos le corps momifié de son bébé mort 17 jours plus tôt

Photo : Dora Biro

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux études indiquent que les grands singes se montrent très attentionnés au moment de la mort d'un membre de leur groupe et qu'ils peuvent réagir à sa disparition pendant plusieurs jours.

Comme la capacité de raisonner, la conscience de soi et l'utilisation d'outils, la conscience de la mort a longtemps été considérée comme propre aux humains.

Les travaux de chercheurs britanniques permettent aujourd'hui de penser que les chimpanzés sont aussi très conscients de la mort.

« Les observations que nous avons faites de chimpanzés réagissant à la perte d'une compagne, et lors des derniers moments de celle-ci, indiquent qu'ils sont bien conscients de la mort et probablement de manière beaucoup plus développée qu'on ne le soupçonnait. »

— Une citation de  James Anderson, Université de Stirling

Le zoologiste James Anderson et ses collègues de l'Université de Stirling ont filmé les derniers jours et la mort d'une femelle chimpanzé âgée, qui vivait avec quelques congénères dans une réserve en Écosse.

Le groupe était particulièrement calme durant les jours qui ont précédé sa mort, mais surtout très attentionné envers elle.

Dans les tout derniers moments, ses compagnons lui ont prodigué beaucoup de caresses et l'ont continuellement toilettée.

Les chercheurs pensent que ces contacts fréquents étaient une façon pour le groupe de savoir si la femelle était toujours en vie. Lorsqu'elle est morte, ses compagnons se sont éloignés de son corps quelques instants, puis sa fille adulte est revenue pour rester auprès d'elle toute la nuit.

Dans une seconde étude menée à l'état sauvage, la Dre Dora Biro de l'Université Oxford a observé deux mères chimpanzés qui continuaient à porter le corps momifié de leur progéniture pendant des semaines après leur mort, due à un virus mortel.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Current Biology.

Le saviez-vous?

De nombreux éléphants ont été observés manipulant avec leur trompe les ossements de membres de leurs familles.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !