•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous les sens à la SAT

Société des arts technologiques

La Société des arts technologiques, lorsqu'elle sera agrandie

Lili Marin

La Société des arts technologiques profite de l'agrandissement de son siège, boulevard Saint-Laurent à Montréal, pour intégrer l'art culinaire à sa programmation axée sur la recherche multidisciplinaire.

La Société des arts technologiques (SAT) profite de l'agrandissement de son siège social, boulevard Saint-Laurent à Montréal, pour intégrer l'art culinaire à sa programmation axée sur la recherche multidisciplinaire. Le projet, dévoilé lors du lancement de l'événement Le Montréal du futur, bénéficie d'une contribution financière de 284 000 $ de la Ville de Montréal.

Les travaux, déjà commencés, devraient se terminer d'ici septembre. « Pour l'ouverture, on flirte avec le 10 du 10 2010 », a confié la présidente fondatrice et directrice de la création de la SAT, Monique Savoie. L'organisme culturel, qui comprend une école, un centre de recherche, de diffusion, de création et un café, n'aura plus cinq adresses, mais une seule, le 1201 Saint-Laurent. « On est attaché au système binaire! », lance-t-elle.

Cette entrée unique accueillera le public avec des oeuvres d'art. Pour la façade, l'éclairagiste Axel Morgentaler a conçu des persiennes dynamiques, composées de miroirs d'un côté et de diodes électroluminescentes (DEL) de l'autre. Dans la nouvelle cage d'escalier vitrée, l'artiste français Luc Martinez installera des « fils de son », un peu comme il l'a fait pour Le mur d'Alice, à la Villette à Paris.

Le nouveau hall de la Société des arts technologiques

Le nouveau hall, avec une cage d'escalier vitrée

Ces oeuvres pourront être modifiées selon les propositions des artistes d'ici qui soumettront leurs idées lors de concours. Axel Morgentaler et Luc Martinez joueront le rôle de conservateurs.

Un laboratoire alimentaire

À l'étage qui s'ajoutera, un laboratoire alimentaire rendra plus complète encore l'expérience d'immersion que propose la SAT. Il permettra notamment à des chefs cuisiniers et à des producteurs du terroir de développer des projets avec des artistes d'autres disciplines. « L'idée est de rallier la ruralité et l'urbanité, explique Monique Savoie. Par exemple, une designer alimentaire veut présenter du jello sur des boîtes de son... »

Une des premières idées qui a émergé du comité d'idéation de la SAT pour ce laboratoire alimentaire : un four à pain pour produire un pain SAT, en forme de demi-dôme, afin d'évoquer l'architecture du lieu et ses origines. Le marché Saint-Laurent se trouvait là auparavant.

Un bar dédié à la mixologie, où pourra officier DJ et VJ, sera attenant au restaurant, qui sera ouvert pour des événements spéciaux.

Le Montréal du futur, une exposition sur la Grande-Place du Complexe Desjardins, à Montréal, jusqu'au 26 avril