•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des unions mixtes

Couple mixte

Photo : http://www.istockphoto.com

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Statistique Canada note que les unions mixtes ont augmenté de 33,1 % de 2001 à 2006 au Canada.

Le nombre d'unions mixtes a fortement augmenté au pays, selon une étude de Statistique Canada.

Les unions mixtes s'élevaient à 289 400 en 2006 au Canada, soit une hausse de 33,1 % par rapport à 2001.

Du nombre total d'unions mixtes, environ 247 600 couples étaient composés d'une personne appartenant à un groupe de minorités visibles et d'une personne qui n'en faisait pas partie. Cela représentait 3,3 % de tous les couples au Canada.

Les 41 800 unions mixtes restantes représentaient les couples dont les deux personnes appartenaient à des groupes de minorités visibles différents.

Parmi la première génération de Canadiens appartenant à un groupe né à l'extérieur du Canada, 12 % étaient en union mixte, contre 51 % pour ceux de la deuxième génération et 69 % pour la troisième.

Dans l'ensemble, les Japonais avaient la plus forte proportion de personnes dont le conjoint ou le partenaire ne faisait pas partie de leur groupe de minorités visibles. Ils étaient suivis des Latino-Américains et des Noirs.

Comparativement à d'autres couples, une proportion légèrement plus élevée de couples mixtes comptaient des enfants à la maison.

L'étude de Statistique Canada montre que les unions mixtes existent davantage dans les villes. En 2006, 5,1 % des couples qui vivaient dans une région métropolitaine de recensement étaient mixtes, comparativement à 1,4 % des couples qui vivaient à l'extérieur de ces régions.

À Vancouver, 8,5 % des couples étaient mixtes, soit la plus grande proportion parmi les régions métropolitaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !