•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Banque Goldman Sachs accusée, la bourse chute

Bureaux de Goldman Sachs à New York

Bureaux de Goldman Sachs à New York

Photo : La Presse canadienne / Diane Bondareff

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Goldman Sachs, une des plus puissantes banques américaines, est accusée de fraude. On lui reproche d'avoir trompé ses clients en leur vendant des titres « subprime » à risque. Une affaire qui pourrait avoir coûté plus d'un milliard de dollars aux investisseurs.

Subprime : prêt accordé à un emprunteur qui possède des garanties inférieures à celles exigées habituellement. Le taux d'intérêt est plus élevé que pour un emprunt habituel, étant donné que le risque de défaut de paiement est plus élevé.

L'annonce de la poursuite a eu des retombées importantes sur les marchés. Immédiatement, le titre de Goldman Sachs a chuté de 12 %. L'affaire a eu un impact négatif sur plusieurs titres financiers. La bourse a connu un net recul au cours de la journée, autant en Europe qu'en Amérique du Nord.

La plainte de 22 pages vise précisément un des vice-présidents de la firme, le français Fabrice Tourre, pour des faits qui se seraient produits principalement en 2007. En résumé, elle mentionne que Goldman Sachs et Fabrice Tourre ont fait « des déclarations trompeuses et passé sous silence des faits essentiels sur certains produits financiers liés aux prêts subprime au moment où le marché de l'immobilier résidentiel américain commençait à chuter ».

Tourre a structuré la transaction, préparé les documents de commercialisation et communiqué directement avec les investisseurs.

Une citation de :Robert Khuzami, directeur de la Securities and Exchange Commission

Goldman Sachs a déjà répondu qu'elle entendait « vigoureusement se défendre » contre des accusations « complètement infondées ».

Fabrice Tourre

Diplômé de la prestigieuse École centrale de Paris. Il est âgé de 31 ans.

En 2007, à l'époque des faits reprochés, il était vice-président au sein d'une unité de produits structurés chez Goldman Sachs. Il travaille aujourd'hui à Londres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !