•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des excuses 64 ans plus tard

Viola Desmond

Viola Desmond

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse présente des excuses à Viola Desmond, une Noire emprisonnée en 1946 pour s'être assise dans la section d'un cinéma réservée aux Blancs.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, a présenté jeudi des excuses posthumes et officielles à Viola Desmond.

Mme Desmond, une Noire, a été arrêtée et emprisonnée en 1946 pour s'être assise dans la section réservée aux Blancs du Roseland Theater, un cinéma de New Glasgow.

Darrell Dexter a souligné que cette injustice a marqué Mme Desmond et sa famille ainsi que toute la communauté noire et tous les Néo-Écossais qui jugent aujourd'hui que cet incident était intolérable.

L'acte de pardon a été signé par la lieutenante gouverneure Mayann Francis, qui est la première Noire exerçant cette fonction en Nouvelle-Écosse. Il s'agit selon les autorités provinciales du premier pardon accordé à titre posthume au Canada à une personne innocente et condamnée.

Wanda Robson, une soeur de Viola Desmond qui a assisté à la cérémonie, s'est dite comblée de joie. Elle a rappelé que l'emprisonnement de sa soeur est survenu six ans avant l'affaire emblématique de Rosa Parks, qui avait refusé de céder son siège à un Blanc dans un autobus à Montgomery, en Alabama.

Victime de ségrégation

Viola Desmond était âgée de 32 ans lorsqu'elle a été arrêtée. Alors qu'elle se rendait à Sydney pour faire des achats, sa voiture est tombée en panne.

Pour passer le temps pendant la réparation de son véhicule, Mme Desmond est allée au cinéma et s'est installée dans la section réservée aux Blancs. Le gérant du cinéma a repéré l'« anomalie » et appelé la police.

Viola Desmond a passé la nuit en prison. Le lendemain, elle a été jugée coupable d'évasion fiscale. Les procureurs soutenaient qu'elle n'avait pas payé le prix du billet de cette section et qu'elle n'avait donc pas payé la taxe appropriée. La différence de taxe sur les deux billets s'élevait à 1 ¢.

Mme Desmond été condamnée à payer une amende de 20 $ et à passer 30 jours derrière les barreaux. Elle a porté la cause en appel et elle a perdu, mais elle a gagné son second appel. Après cette lutte juridique, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a révisé ses lois ségrégatives.

Mme Robson, qui affirme que sa soeur ne voulait pas être une icône, a expliqué que Viola Desmond a pris cette place parce qu'elle ne voyait pas bien. Les sièges réservés aux Noirs étaient à l'étage.

Viola Desmond, qui exerçait le métier d'esthéticienne et qui était également une femme d'affaires prospère de Halifax, est morte en 1965.

Avec les informations de La Presse canadienne