•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hommage à une génération

Une cérémonie s'est déroulée à Québec vendredi pour commémorer la contribution des Canadiens durant la Première Guerre mondiale.

Une cérémonie s'est déroulée à Québec vendredi pour commémorer la contribution des Canadiens durant la Première Guerre mondiale.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canada rend hommage à un vétéran de la Première Guerre mondiale et à tous les combattants de sa génération à l'occasion de l'anniversaire de la bataille de Vimy.

Le Canada a rendu hommage vendredi à un vétéran de la Première Guerre mondiale et à tous les combattants de sa génération lors de cérémonies tenues à Ottawa, ailleurs au pays et en Europe.

Il s'agit du soldat John Babcock, qui est décédé en février dernier à l'âge de 109 ans. Il était jusque-là le dernier vétéran canadien de la Première Guerre mondiale toujours vivant.

À Ottawa, la cérémonie s'est déroulée devant le Monument commémoratif de guerre du Canada. Le tout a commencé à 11 h (HE) à l'arrivée du premier ministre Stephen Harper et de la gouverneure générale Michaëlle Jean. De nombreux anciens combattants étaient présents. Mme Jean les a passés en revue en leur serrant la main et les remerciant personnellement pour leurs services rendus.

D'autres cérémonies ont lieu partout au Canada en ce 9 avril, jour de commémoration de la bataille de Vimy. Cet anniversaire est aussi souligné à Londres et au Monument commémoratif du Canada à Vimy, en France. À Québec, aussi, on a marqué la journée.

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, et la ministre des Travaux publics, Rona Ambrose, ont participé à une cérémonie à la base canadienne de Kandahar, en Afghanistan.

La Reine a publié un communiqué vendredi reconnaissant l'importance des cérémonies de cette année qui rappellent la fin d'une génération qualifiée de « réellement remarquable ». Elle félicite les soldats canadiens qui ont aidé à mettre fin au conflit. Elle estime que leur sacrifice constitue un événement déterminant dans l'histoire du Canada et qu'il ne sera jamais oublié.

Près de 650 000 Canadiens ont servi lors de conflits à l'étranger jusqu'à présent et plus de 200 000 d'entre eux ont été tués ou blessés lors de ces conflits. Les militaires terre-neuviens qui ont combattu pendant la Première Guerre mondiale bien avant que Terre-Neuve adhère à la Confédération canadienne ont aussi été honorés vendredi.

Lors de la cérémonie tenue vendredi à Londres, le haut-commissaire du Canada, James Wright, a affirmé que les Canadiens ont une dette envers la génération qui a combattu lors de la Première Guerre mondiale. Il a souligné que cette génération a payé cher la liberté dont jouit aujourd'hui le Canada et il a remercié ces soldats.

John BabcockAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancien combattant John Babcock à son domicile aux États-Unis le 10 juillet 2007.

Photo : La Presse canadienne / Nicholas K. Geranios

John Babcock est né dans une ferme près de Kingston, en Ontario, en 1900. Il a menti au sujet de son âge quand il s'est enrôlé en 1916. Lorsque les autorités militaires ont appris son âge réel, il a été envoyé à l'entraînement avec d'autres adolescents jusqu'à ce qu'il ait l'âge de combattre. La guerre s'est terminée peu avant qu'il ait 18 ans.

Après la guerre, M. Babcock a déménagé aux États-Unis. Il est mort à Spokane, dans l'État de Washington, le 18 février 2010.

Un jour de commémoration

Il y a un peu plus d'une semaine, tous les partis aux Communes ont appuyé le projet de loi privé du conservateur Norm Sterling pour que le 9 avril devienne le jour de commémoration de la bataille de Vimy.

Norm Sterling a souligné que 3598 soldats canadiens sont morts durant cette bataille disputée en 1917 et que 10 600 autres ont été blessés. Il a ajouté que cette bataille était aussi une étape importante de l'évolution du Canada en tant que nation indépendante.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !