•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une natalité soutenue

Pouponnière
Radio-Canada

La hausse du nombre de naissances observée au Québec depuis le début du millénaire se poursuit. Quelque 88 600 enfants sont nés en 2009, soit 1000 de plus que l'année précédente.

La tendance à la hausse du nombre de naissances observée depuis 2003 s'est poursuivie en 2009. Selon des données provisoires collectées par l'Institut de la statistique du Québec, 88 600 enfants sont nés l'année dernière dans la province, soit 1 % de plus qu'en 2008 (87 600).

L'indice de fécondité, soit le nombre moyen d'enfants par femme, varie peu, passant de 1,735 en 2008 à 1,731 en 2009. L'apparente contradiction entre le nombre des naissances et cet indice s'explique par une légère augmentation, en 2009, du nombre de femmes en âge d'avoir des enfants.

Considérées sur un horizon de dix ans, les données de 2009 confirment une hausse marquée tant de l'indice de fécondité que des naissances. Ainsi, en 1999, on recensait 73 599 naissances, pour un indice de 1,468. Depuis, la progression a été pour l'essentiel constante.

La tendance générale des femmes à donner naissance à un âge plus avancé, observée depuis le milieu des années 1970, demeure la règle malgré une tendance au plafonnement ces dernières années. L'âge moyen à la maternité est ainsi passé de 27,4 ans en 1975 et atteint 29,8 ans en 2009.

C'est par ailleurs dans les régions, plutôt que dans les centres urbains, où l'indice de fécondité est le plus fort, notamment en Abitibi-Témiscamingue (2,0) et Lanaudière (1,93). Montréal et Québec sont au bas de l'échelle, avec des indices respectifs de 1,62 et 1,61.

Institut de la statistique du Québec

Institut de la statistique du Québec