•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bon ou mauvais, le iPad est là !

Steve Jobs et le iPad

Steve Jobs et le iPad

Photo : La Presse canadienne / Paul Sakuma

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le iPad est en vente depuis samedi matin aux États-Unis. Malgré les critiques, les analystes estiment que plus de 400 000 tablettes seront vendues d'ici dimanche soir.

Le iPad d'Apple a pris le marché américain d'assaut samedi.

Il a d'abord été offert, à partir de 9 h, aux acheteurs qui avaient déjà fait une commande, avant d'être proposé, en milieu d'après-midi, à tous les autres consommateurs intéressés. Les Canadiens y auront accès seulement à la fin du mois d'avril. Certaines sources avancent la date du 24 avril.

Une révolution ?

Depuis son dévoilement, le iPad suscite un engouement rarement observé et, aussi, un flot de critiques quant à la pertinence et la qualité du produit.

En fait, le iPad est une tablette tactile qui permet de naviguer sur le web et d'avoir un accès plus facile à du contenu vidéo et interactif.

L'interface est conçue pour accueillir plus de 150 000 applications déjà disponibles pour le iPhone ainsi qu'un millier d'applications supplémentaires qui sont lancées en même temps que la tablette.

Apple espère aussi que le iPad saura plaire aux amateurs de lecture qui pourront y télécharger des livres et les lire sur l'écran de la dimension d'un magazine.

Toutefois, les consommateurs américains ne pourront trouver que la version équipée d'un lien Wifi. Les tablettes pourvues d'un lien 3G ne seront disponibles qu'à la fin du mois.

Le iPad se vend entre 500 $ et 830 $ l'unité.

Déjà gagnant

Le iPadAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un iPad

Photo : AFP / Ryan Anson

Les analystes des services financiers Bernstein estiment que plus de 400 000 appareils trouveront preneurs au cours de la fin de semaine et que les ventes atteindront plus de deux millions d'unités d'ici le mois de septembre.

Le groupe de recherche américain iSuppli se montre encore plus optimiste et prévoit plus de 7 millions de ventes au cours de la première année.

Le pour et le contre

À quelques heures du lancement, le New York Times et le Wall Street Journal mentionnaient que la tablette iPad est facile à utiliser, mais qu'elle ne pourra remplacer un ordinateur portable. Ailleurs, tous les experts informatiques y vont de leurs analyses et de commentaires qui s'avèrent assez partagés.

Personne n'a vraiment besoin d'un iPad mais cela correspond à ce que nous attendons du web.

Une citation de :Xeni Jardin, journaliste au Timesonline

Bien avant qu'il soit lancé, le iPad est déjà un succès. Je peux dire cela sans même savoir ou me soucier du nombre de tablettes qui seront vendues pendant le week-end.

Une citation de :Larry Magid, journaliste au Huffington Post

Points forts du iPad selon les analystes:

  • Facile à utiliser;
  • Facile à transporter;
  • Quantité innombrable d'applications;
  • Écran haute définition;
  • Durée de la batterie de plus de 10 heures.

Points faibles du iPad selon les analystes:

  • Clavier tactile difficile à utiliser pour les textes plus longs;
  • Pas de caméra;
  • Pas de multitâches;
  • Pas de composante vidéo « flash »;
  • Pas de port USB;
  • Pas de batterie interchangeable.

Sur les marchés

Apple espère que la sortie de son dernier né lui permettra de rebondir sur les marchés boursiers. La réaction a déjà commencé à se faire sentir lors de la fermeture du NASDAQ avant le congé de Pâques. L'action de Apple a clôturé à 235,87 $, une hausse de presque 1$.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !