•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le match crucial

Jacques Martin
Jacques Martin Photo: La Presse canadienne / Peter McCabe
Jean-François Chaumont

Un arrêt à Philadelphie ne symbolise jamais un voyage facile. Aux dires de Jacques Martin, le match contre les Flyers sera crucial pour le sort de son équipe.

Pour une énième fois, on parlera du match le plus important de la saison. Mais, pour une rare fois, cette affirmation est appropriée.

Reculé au 8e rang après un revers de 2-1 contre les Hurricanes de la Caroline, le Canadien jouera un match crucial pour son classement face aux Flyers, vendredi, à Philadelphie.

« On doit comprendre qu'il s'agit d'un match crucial, a affirmé Jacques Martin peu de temps avant de sauter dans l'avion. Il s'agit de notre dernier match contre une équipe avec qui nous nous battons au classement et nous devons revenir avec les deux points. »

Dans le vestiaire du Tricolore, les joueurs tenaient un discours semblable à celui de leur entraîneur.

« Le classement est serré plus que jamais et nous n'avons pas le choix d'obtenir les deux points demain contre les Flyers, a expliqué le centre Maxim Lapierre. On ne serait pas finis advenant une défaite, mais on se placerait dans le pétrin. Il faut absolument gagner. »

« Nous devons avoir une mentalité de guerrier d'ici la fin de la saison, a ajouté le petit Brian Gionta. Notre marge d'erreur est devenue pratiquement inexistante et nous avons besoin de points au classement. Les Flyers se retrouvent dans le même bateau et ils ne voudront pas se laisser battre. »

En trois matchs cette saison, le CH n'a vaincu qu'une seule fois l'équipe de Mike Richards.

Pire encore, les Flyers ont humilié Jaroslav Halak et le Tricolore 6-2 lors du dernier duel entre les deux équipes, le 13 février à Montréal.

L'attaque, le problème

À la mi-mars, une participation aux séries semblait un objectif scellé pour le CH après une séquence de six victoires d'affilée. Après les Jeux olympiques, on parlait d'une équipe soudée et d'une attaque équilibrée.

Cette même équipe a dangereusement piqué du nez depuis deux semaines. À ses six derniers matchs, le Tricolore n'a récolté que quatre points.

Au classement, le Canadien a ainsi vu son avance fondre comme la neige au printemps, si bien que seulement deux points séparent l'équipe d'une exclusion des séries.

Les Flyers (6e), les Bruins (7e) et le Canadien (8e) se trouvent chacun avec 82 points, deux points devant les Thrashers d'Atlanta et quatre devant les Rangers de New York.

Aux yeux de l'entraîneur, les récents insuccès de l'équipe s'expliquent par une attaque anémique.

« À nos six derniers matchs, nous avons une fiche de 1-3-2 et ce n'est pas acceptable. Au cours de cette séquence, nous avons marqué seulement 11 buts, dont trois en avantage numérique et deux dans des filets déserts. À cinq contre cinq, nous n'avons inscrit que six buts à nos six derniers matchs, ce n'est vraiment pas assez. Je souhaite voir mes attaquants foncer au filet et récupérer des retours. »

Un autre blessé

Sergei KostitsynSergei Kostitsyn entouré par ses coéquipiers. Photo : PC / Graham Hughes

Déjà privé de Glen Metropolit, le CH se retrouvera avec un autre attaquant en moins sur ses deux derniers trios.

Blessé au bas du corps, Sergei Kostitsyn a raté l'entraînement des siens, jeudi, à Brossard. L'énigmatique numéro 74 ne sera pas du voyage vers Philadelphie et son état sera réévalué quotidiennement.

S. Kostitsyn s'est blessé en première période contre les Hurricanes, possiblement à une cheville.

En 44 matchs, le plus jeune des frères K. a amassé 16 points (6 buts, 10 passes).

Scott Gomez et Jaroslav Spacek, quant à eux, ont profité d'un congé thérapeutique, mais ils seront du match à Philadelphie.

Les cinq derniers matchs du Canadien :

  • 2 avril contre les Flyers (82 points) à Philadelphie
  • 3 avril contre les Sabres (96 points) à Montréal
  • 6 avril contre les Islanders (72 points) à Long Island
  • 8 avril contre les Hurricanes (75 points) à Raleigh
  • 10 avril contre les Maple Leafs (69 points) à Montréal