•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas un poisson d'avril...

Essence
Radio-Canada

Le 1er avril est synonyme d'augmentation de la taxe sur l'essence et des tarifs d'électricité au Québec, gracieuseté du budget Bachand et de la Régie de l'énergie.

Le 1er avril est souvent l'occasion de coups pendables, mais la hausse prévue du prix de l'essence et des tarifs d'électricité au Québec est bien réelle.

À la pompe, le prix de l'essence ordinaire coûte 1 ¢ de plus jeudi, gracieuseté du budget Bachand de mardi, afin de financer un Fonds des infrastructures routières et de transport en commun.

Une majoration supplémentaire de 1 ¢ est prévue chaque année pour les trois prochaines années.

Et ce n'est pas tout, le dernier budget du gouvernement Charest offrira aussi la possibilité à Montréal et à Québec de majorer cette taxe de 1,5 ¢ supplémentaire afin de financer leur transport en commun.

Mercredi matin, fidèles à leur habitude de milieu de semaine, les pétrolières n'ont pas attendu l'entrée en vigueur des nouvelles mesures du budget pour augmenter les prix. Dans les régions de Montréal et de Laval, le prix du litre ordinaire dépassait les 1,12 $, une hausse d'environ 10 ¢ par rapport à la veille.

Selon le CAA-Québec, le prix réaliste à Montréal est maintenant de 1,09 $ le litre. La taxe provinciale sur les carburants atteint maintenant dans la région de Montréal 16,2 ¢ le litre.

Le litre d'essence

Taxe d'accise fédérale 10 ¢
Taxe sur les carburants 16,2 ¢
Agence métropolitaine des transports 1,50 ¢
Coût de transport entre 0,21 ¢ et 0,38 ¢
TPS 5,0 %
TVQ 7,5 %

Et ce n'est probablement pas terminé : le prix du baril de pétrole s'est approché de son plus haut niveau depuis un an et demi à New York mercredi, poussé par l'affaiblissement de la devise américaine malgré la progression des réserves pétrolières américaines. Il a terminé à 83,76 $US le baril, une hausse de 1,39 $US par rapport à la veille.

L'électricité augmente

Électricité

L'autre hausse du 1er avril concerne Hydro-Québec. Au début du mois, la Régie de l'énergie a autorisé une hausse des tarifs de 0,4 %, ce qui représentera une augmentation moyenne de 43 ¢ par mois pour les ménages.

La Régie reconnaissait alors qu'Hydro-Québec avait besoin de revenus supplémentaires pour ses activités de distribution d'électricité.

Mais la hausse la plus importante sera liée aux mesures du budget Bachand. Entre 2014 et 2018, les tarifs d'électricité augmenteront de 3,7 % par an pour atteindre 1 ¢ de plus le kilowattheure, afin de renflouer le Fonds des générations.

Depuis 2004, les tarifs d'électricité ont augmenté de près de 20 %.