•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Office de consultation publique semonce la Ville

L'autoroute Bonaventure

L'autoroute Bonaventure

Photo : Gracieuseté de la Société du Havre

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Office de consultation publique recommande de réorienter le projet de réfection de l'autoroute Bonaventure en préservant les quartiers résidentiels déjà existants et en évitant de transformer la petite rue Dalhousie en corridor d'autobus.

Pour l'Office de consultation publique de Montréal, la Ville de Montréal devrait renoncer à son projet de transformer la rue Dalhousie en axe routier voué essentiellement au passage d'autobus. L'Office a fait cette recommandation dans la foulée de son rapport sur le projet de réaménagement de l'autoroute Bonaventure.

Le rapport en question, rendu public mercredi, comporte d'autres recommandations. Mais celle portant sur l'avenir de la rue Dalhousie a immédiatement attiré l'attention des élus dans l'opposition, à l'Hôtel de Ville de Montréal. Ces derniers s'opposent à la possibilité de faire circuler sur cette petite rue des milliers d'autobus, la plupart provenant des municipalités au sud de Montréal. Et ils saluent le fait que l'Office de consultation se range à leur avis d'utiliser davantage le pont Victoria pour le transport entre Montréal et sa banlieue.

On se réjouit, on applaudit cette recommandation d'utiliser le pont Victoria pour le transport collectif sur rail. Nous avons recommandé un train de banlieue jusqu'à La Prairie et ça pourrait, pendant les travaux, diminuer l'achalandage sur le pont Champlain.

Une citation de :Louise Harel, chef du parti Vision Montréal

Les origines de ce rapport

À la fin de l'été dernier, le comité exécutif de la Ville de Montréal avait confié à l'Office de consultation publique de Montréal le mandat de se pencher sur l'avant-projet préparé par la Société du Havre en vue de réaménager l'autoroute Bonaventure. L'Office de consultation publique de Montréal a organisé des audiences publiques en décembre et s'est intéressé à divers aspects du projet, tel que le transport en commun, la préservation du patrimoine et le développement durable dans les quartiers environnants.

Une cinquantaine de mémoires ont été présentés à l'Office de consultation publique de Montréal, certains signés par des organismes de protection du patrimoine ou encore de revitalisation urbaine, d'autres émanant de simples citoyens.

Travailler à partir de ce qui existe déjà

Dans ce secteur à cheval sur deux arrondissements, c'est-à-dire le Sud-Ouest et Ville-Marie, le développement immobilier devrait passer par « la consolidation et l'histoire des quartiers déjà en voie de revitalisation », explique l'Office de consultation publique dans son rapport. « Il s'agit ici de tout le secteur à l'ouest de la rue Dalhousie qui s'étend jusqu'à la rue de la Montagne, ainsi que du Faubourg aux Récollets ».

Avec ce scénario alternatif proposé par l'Office de consultation publique, le corridor réservé aux autobus serait implanté dans l'infrastructure du nouveau « boulevard Bonaventure ». Cela aurait pour effet de ne pas compromettre l'équilibre dans la rue Dalhousie, qui est située en parallèle avec l'actuelle autoroute Bonaventure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !