•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un climat « malsain et kafkaïen »

Les trois dirigeants congédiés

Les trois dirigeants congédiés

Radio-Canada

Le syndicat des employés et trois directeurs congédiés se vident le coeur dans leurs premiers commentaires publics sur la crise qui sévit depuis des mois au sein de l'organisme canadien.

Témoignant devant un comité parlementaire à Ottawa, mardi, ils ont dénoncé un climat de travail « malsain et kafkaïen », ainsi que la loi du silence qui leur a été imposée par la direction de Droits et Démocratie.

Certains employés ont été congédiés, comme les directeurs venus témoigner en comité parlementaire. D'autres souffrent d'épuisement professionnel, a relaté une porte-parole syndicale.

Le conflit s'envenime depuis la mort du président de l'organisme, Rémy Beauregard, en janvier dernier. À la suite de ce décès, on a appris qu'une partie du conseil d'administration de Droits et Démocratie avait été en guerre ouverte contre M. Beauregard, lui reprochant, entre autres, d'avoir financé des organismes qui ont critiqué Israël.

Pendant que les tensions continuaient d'augmenter, en janvier, une note de service imposant le silence sur la situation a été envoyée par le président du conseil d'administration à ses membres, aux cadres de l'organisme et au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon.

Les partis de l'opposition à Ottawa n'acceptent pas que le gouvernement Harper ait été mis au courant du musellement d'un organisme indépendant dont la responsabilité est de promouvoir les droits de la personne et la démocratie.

Devant le comité des affaires étrangères, deux dirigeants du syndicat et les employés congédiés ont tracé un portrait austère de l'institution.

Une des personnes qui ont perdu leur emploi au début du mois, Marie-France Cloutier, a notamment rapporté avoir été licenciée par courrier pendant qu'elle était en congé de maladie. Elle souffre d'une dépression sérieuse pour laquelle elle subit encore des traitements.

Avec les informations de La Presse canadienne