•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec réduit son aide au secteur forestier

Budget du gouvernement provincial

Budget du gouvernement provincial

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Québec réduit l'aide au secteur forestier, particulièrement celle destinée aux entreprises, mais tend la main aux promoteurs de parcs éoliens.

Le budget du ministre des Finances (Nouvelle fenêtre), Raymond Bachand, présenté mardi, prévoit une réduction de l'aide au secteur forestier. Depuis 2005, Québec a alloué environ 360 millions de dollars par année en aide au secteur forestier. Le budget 2010 prévoit faire passer cette somme à environ 100 millions de dollars par année pendant quatre ans.

C'est surtout l'aide directe aux industriels de la forêt qui sera touchée. Les entreprises devront se fier à la reprise économique et non au gouvernement.

Pour l'opposition péquiste, le ministre Raymond Bachand est bien le seul à croire à une reprise rapide dans le secteur forestier. « Il me semble que le gouvernement aurait dû avoir un peu plus d'imagination », note la chef du Parti québécois, Pauline Marois.

Les nouvelles sont plus réjouissantes pour l'éolien. Québec met 30 millions de dollars pour aider les promoteurs. L'aide vise les projets de parcs éoliens qui doivent être réalisés entre 2010 et 2012, donc issus du premier appel d'offres.

Le gouvernement Charest répond aussi à l'appel des municipalités qui ne peuvent payer leur part pour la construction de logements communautaires. Le gouvernement va injecter des sommes supplémentaires pour les projets en régions dites éloignées.

Québec rejette cependant la plupart des demandes des municipalités, dont celle de leur offrir une partie des revenus générés par la hausse de la TVQ et de la taxe sur le carburant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !