•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inégaux face au stress

Une femme travaille

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les femmes ont une attitude défensive plus marquée que les hommes en cas de stress, ce qui les expose à un risque cardiovasculaire plus important, montrent des chercheurs québécois.

Les hommes et les femmes ne réagissent pas de la même façon à un stress, ont démontré des chercheurs québécois.

Selon la Dre Bianca D'Antono et ses collègues de l'Université de Montréal, les femmes ont une attitude défensive généralement plus marquée en cas de stress, ce qui les amène à présenter un risque cardiovasculaire plus important.

Les chercheurs ont analysé la réaction de 118 femmes et 81 hommes âgés de 20 à 64 ans face à quatre situations stressantes d'intensité variable.

Les femmes étaient plus promptes à adopter une attitude défensive face à la crainte du jugement social et présentaient une pression sanguine plus élevée.

La même situation se produirait chez les hommes de plus de 50 ans, qui ont toutefois une faible attitude défensive face à une situation de stress.

Les auteurs affirment que le stress est un mécanisme essentiel à la survie et que sans lui l'humain n'aurait pas de réflexes de protection et ne préviendrait pas les risques.

Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of Psychophysiology.

Sur le stress...

Cet état survient lorsqu'il y a déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face. (Auteurs)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !