•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutes lumières éteintes à 20h30

La Tour Eiffel plongée dans le noir pour l'événement Une heure pour la Terre.
La Tour Eiffel plongée dans le noir pour l'événement Une heure pour la Terre. Photo: AFP / Bertrand Langlois
Radio-Canada

Des citoyens de 3400 villes de 125 pays ont participé samedi à l'événement annuel « Une heure pour la Terre » en éteignant les lumières pendant une heure afin de sensibiliser la population aux changements climatiques.

L'événement « Une heure pour la Terre » est maintenant terminé. La population de partout sur la planète était appelée, samedi, à éteindre les lumières durant une heure, de 20 heure 30 à 21 heure 30, dans leur fuseau horaire respectif.

L'activité de sensibilisation visait à réduire la consommation d'énergie afin de permettre à chacun de montrer son engagement dans la lutte contre les changements climatiques.

Quelque 3400 villes d'environ 125 pays ont participé à l'événement. Au Canada, plus de 290 municipalités ont participé.

À Montréal, la croix sur le mont Royal et les logos des sièges sociaux d'Hydro-Québec et de Radio-Canada ont été éteints une heure. À Québec, c'est le Château Frontenac qui était plongé dans le noir.

L'événement s'est poursuivi avec la Tour de la Paix du parlement d'Ottawa et la Tour du CN à Toronto.

Plusieurs édifices prestigieux dans le monde ont participé à l'événement.

L'Opéra de Sydney, le front de mer de Hong Kong et le mémorial d'Hiroshima ont tour à tour éteint leurs lumières, samedi, suivi quelques heures plus tard de la Tour de Pise, de la Tour Eiffel et le palais de Buckingham.

Aux États-Unis, une trentaine de gouverneurs d'État ont appuyé le projet. La Chine a aussi participé pour la première fois à l'événement, une initiative du Fonds mondial pour la nature (le World Wildlife Fund).

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne