•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le scarabée bousier, champion du monde

Des scarabées bousiers

Des scarabées bousiers

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

L'insecte le plus fort du monde est un type de scarabée, l'Onthophagus taurus. Des chercheurs britanniques et australiens ont déterminé que cet insecte d'une dizaine de millimètres de long est capable de tirer 1141 fois son poids.

Le scarabée bousier n'a rien à envier à aucun autre insecte. Des chercheurs britanniques et australiens ont établi qu'il était l'insecte le plus fort de tous, toutes catégories confondues.

Cet hercule des gazons mesure une dizaine de millimètres de long et est capable de tirer 1141 fois son poids. Pour un homme, cela équivaut à être capable de soulever 80 tonnes. Un éléphant pèse environ 7,5 tonnes.

L'Onthophagus taurus mâle détrône ainsi le scarabée-rhinocéros, qui détenait à ce jour le record du monde.

Les scarabées de type bousier sont des insectes coléoptères qui se nourrissent exclusivement d'excréments.

L'alimentation est la clé de la force de l'insecte, affirme le Dr Rob Knell, de l'Université Queen Mary à Londres. Ainsi, privé de nourriture, le scarabée s'affaiblit rapidement et perd de sa vigueur.

Cet atout du scarabée est mis à contribution dans sa vie sexuelle. Les femelles de cette espèce creusent des tunnels sous une bouse, où les mâles s'accouplent avec elles.

Toutefois, si un mâle entre dans un tunnel qui est déjà occupé par un rival, ils se battent avec leurs antennes et essaient de se pousser en dehors. Bataille de champions à prévoir.

Le détail de cette étude est publié dans les Proceedings of the Royal Society B.

Repères

Les scientifiques estiment que le scarabée bousier est des centaines de fois plus fort qu'une fourmi. Il est cependant moins fort que l'animal le plus fort du monde, l'Archegozetes longisetosus, un acarien capable de soulever 1182 fois son poids.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !