•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre de recherche, en attendant l'hôpital

Première pelletée de terre du Centre de recherche du CHUM

Première pelletée de terre du Centre de recherche du CHUM

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Jean Charest donne le coup d'envoi aux travaux de construction du Centre de recherche du CHUM. Au coût de 470 millions de dollars, ce projet est une première étape dans la réalisation des centres hospitaliers universitaires montréalais en partenariat public-privé.

Le premier ministre Jean Charest a donné jeudi le coup d'envoi aux travaux de construction du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM), première étape dans la réalisation des centres hospitaliers universitaires montréalais en partenariat public-privé (PPP).

L'édifice de 68 000 mètres carrés, qui sera construit au coût de 470 millions de dollars, ouvrira ses portes en 2013. Il abritera des activités administratives, d'enseignement et de recherche.

C'est Accès-Recherche Montréal qui a été retenu pour assurer la conception, la construction et l'entretien du nouveau Centre de recherche pour les 30 prochaines années.

Le CRCHUM, dans lequel travaillent actuellement plus de 1300 personnes réparties sur 6 sites, réunira sous un même toit notamment les chercheurs, les étudiants, les stagiaires postdoctoraux et le personnel administratif.

Les activités de formation et de recherche seront concentrées au sein de l'aile Viger, tandis que l'aile Saint-Antoine sera principalement composée de bureaux, dont ceux de la direction générale du CHUM et des différents services administratifs.

Ces travaux sont indépendants du projet du CHUM lui-même, qui peine à progresser. On ne connaîtra pas le nom du consortium qui se chargera de la construction de l'hôpital avant la fin 2010. Les deux soumissionnaires présenteront leurs offres cet été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !