•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une médaille pour Dany Laferrière

Dany Laferrière a prononcé une allocution très applaudie après avoir reçu la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale du Québec.

Dany Laferrière a prononcé une allocution très applaudie après avoir reçu la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale du Québec.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Assemblée nationale du Québec remet sa médaille d'honneur à Dany Laferrière, dans la foulée des prix remportés par l'auteur de L'Énigme du retour.

Le président de l'Assemblée nationale du Québec, Yvon Vallières, a remis jeudi la Médaille d'honneur de l'institution parlementaire à l'écrivain Dany Laferrière au cours d'une cérémonie au Salon de la présidence.

Étaient aussi présents :

  • le premier ministre Jean Charest
  • Pauline Marois, chef du Parti québécois
  • Gérard Deltell, chef de l'Action démocratique du Québec

C'est à M. Vallières qu'est revenue la responsabilité d'accueillir « avec beaucoup de plaisir » l'auteur. Le président de l'Assemblée a souligné « la prolifique carrière de l'écrivain qui marque depuis plusieurs années le paysage littéraire du Québec ».

Dans un premier temps, il a rappelé que Dany Laferrière avait remporté le prix Médicis pour L'Énigme du retour. Dans un second, il a évoqué l'univers et l'atmosphère des livres de l'écrivain d'origine haïtienne.

Vos livres sont émaillés de couleurs, de saveurs, de parfums, de sensations. Les mangues tombent des arbres. Des chiens jaunes errent sur des routes cahoteuses.[[citation auteur="Yvon Vallières, président de l'Assemblée nationale du Québec" ]]

Après M. Deltell, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, a pris la parole et souligné que le député « Maka Kotto avait travaillé très fort pour que la médaille lui soit remise ».

Dernier à prendre la parole, Jean Charest a qualifié L'Énigme du retour de « joyau littéraire aussi original que grave qui a permis de remporter il y a quelques mois le prestigieux prix Médicis 2009 qui vient couronner votre carrière ».

Le premier ministre a corrigé la chef du Parti québécois, qui avait déclaré que Dany Laferrière était le premier Québécois à recevoir le prix Médicis. Jean Charest a rappelé qu'en 1966, Marie-Claire Blais avait été choisie pour Une saison dans la vie d'Emmanuel.

Soyez assuré de notre très grande fierté à l'égard de cette reconnaissance qui vient enrichir les lettres québécoises.

Une citation de :Jean Charest

Comme M. Vallières, Jean Charest a rappelé que L'Énigme du retour avait aussi valu le Grand Prix du livre de Montréal et le titre de Personnalité de l'année à son auteur.

Vous avez écrit un roman magistral qu'on placera aux côtés du Cahier d'un retour au pays natal de Césaire. Et on ne peut jamais assez récompenser nos écrivains.

Une citation de :Jean Charest

Après quoi, M. Vallières a remis la médaille à l'écrivain. Ce dernier a pris la parole et essentiellement parlé de l'émotion que cette cérémonie avait provoquée chez lui.

Je ne m'attendais pas un événement d'une si grande ampleur. Je ne m'attendais pas à cette véritable émotion. À un certain moment, j'ai même eu l'impression d'assister à mes propres funérailles.[[citation auteur="Dany Laferrière" ]]

L'écrivain a dit qu'il avait senti brusquement qu'après avoir vécu au Québec depuis 34 ans, il était à la maison. Évoquant la tragédie qui s'est abattue sur Haïti, il a dit qu'il espérait un jour aller dans son « autre maison ».

Dany Laferrière n'a pas voulu parler très longtemps d'Haïti, mais plutôt entretenir les invités de littérature. Il a quand même fini par reparler de son pays d'origine en disant que c'est de ce pays qu'il vient, comme il vient aussi du Québec qui a bâti un pays sur la glace. « Voilà de quel bois je suis », a conclu l'écrivain, sous les applaudissements de l'assistance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !