•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux identifier la maladie d'Alzheimer

(archives)
(archives)
Radio-Canada

L'Université Laval reçoit une subvention afin de mettre au point une technique de détection de la maladie d'Alzheimer par imagerie à résonance magnétique.

L'Université Laval reçoit près de 600 000 $ du gouvernement du Québec pour le projet Aide au diagnostic en maladie d'Alzheimer. Au cours des deux prochaines années, l'équipe de chercheurs dirigée par le Dr Simon Duchesne, ingénieur biomédical, mettra au point une technique de détection de la maladie par imagerie à résonance magnétique.

Actuellement, il n'y a pas de test unique qui permet de diagnostiquer la maladie.

Les chercheurs utilisent l'imagerie par résonance magnétique afin de mesurer l'épaisseur des tissus du cerveau qui s'amincissent chez une personne atteinte de la maladie.

Le Dr Duchesne indique que la nouvelle technique devrait permettre de réduire de moitié les erreurs de diagnostic. Les faux diagnostics sont évalués à un sur cinq présentement. Les chercheurs espèrent ramener cette proportion à un sur dix.

Le gouvernement investit ainsi dans la recherche pour réduire les coûts liés à la maladie d'Alzheimer. En 2008, les coûts de la maladie étaient évalués à 15 milliards de dollars. En 2038, ces coûts pourraient atteindre les 150 milliards de dollars.