•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Robert Hakim s'en prend à la Ville

Théâtre du Saguenay
Radio-Canada

L'ex-directeur du Théâtre du Saguenay dit avoir l'impression que la Ville a orchestré la mort de l'organisme pour prendre le contrôle de la diffusion des spectacles sur son territoire.

L'ex-directeur du Théâtre du Saguenay, Robert Hakim, s'insurge à son tour contre la faillite de cette coopérative de diffusion culturelle. Il dit avoir l'impression que c'est la Ville qui a orchestré la mort de l'organisme pour prendre le contrôle de la diffusion des spectacles sur son territoire.

À l'instar du fiscaliste André Salesse, M. Hakim évalue que la faillite de l'organisme n'est pas d'un million de dollars, mais de quelque 140 000 $. Il rappelle que la Ville était le réel promoteur de la rénovation de l'auditorium Dufour et qu'elle a cautionné un premier emprunt de 1,5 million de dollars.

« Après avoir isolé le projet de rénovation de l'auditorium Dufour, il reste exactement 141 728 $ de dettes. Est-ce qu'on fait une faillite pour 140 000 $? Je prétends que non », lance-t-il.

Robert Hakim n'a pas parlé à quiconque de la Ville depuis son congédiement en début d'année, mais il croit que c'est elle qui souhaite contrôler la diffusion des spectacles. Il reproche d'ailleurs à la Ville d'avoir mis en place Pierre Mazurette comme président du Théâtre. « Ça fait à peine deux mois et demi qu'il est en place puis, moi, la seule action que j'ai vue jusqu'à maintenant, c'est qu'il a mis le Théâtre du Saguenay en faillite », déplore-t-il.

Sans chiffrer les répercussions de la faillite de la salle L'Opéra sur celle du Théâtre du Saguenay, Robert Hakim refuse de prendre tous les blâmes. « Tout le monde a droit à l'erreur. Tu peux essayer, ce n'est pas un crime. Écoutez, on n'ouvre pas un commerce pour qu'il ferme. »

Ce dernier dit très bien vivre avec les enquêtes policières en cours. Il dit collaborer avec les policiers qui lui ont simplement demandé des documents pour l'instant.

Aucun thème sélectionné