•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Un petit côté sadomasochiste »

Clotaire Rapaille

Clotaire Rapaille

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Invité par la Société des communicateurs, l'expert en marketing Clotaire Rapaille fait part de ses constats sur Québec : l'amour que lui portent ses résidents et « son petit côté sadomasochiste ».

L'expert en marketing Clotaire Rapaille est de retour à Québec, cette semaine, pour poursuivre son travail : trouver une nouvelle image de marque pour la capitale.

M. Rapaille était invité par la Société des communicateurs de Québec à titre de conférencier, mercredi matin, au Centre des congrès de Québec. Il a expliqué sa méthode de travail aux quelque 200 personnes venues l'entendre, essentiellement des gens du monde communications et des affaires qui avaient déboursé 125 $.

Les entreprises en communications seront chargées de mettre en marché le « code de Québec » éventuellement proposé par Clotaire Rapaille.

L'expert en marketing a indiqué avoir déjà fait quelques constats à la suite de ses premières rencontres. « Je peux vous dire l'élément déjà de réponse que j'ai : c'est votre amour. C'est pas logique, c'est pas rationnel, c'est pas intellectuel, c'est pas de l'argent, c'est pas des chiffres, c'est l'amour que vous ne pouvez même pas vraiment expliquer que vous avez pour cette ville et pour le Québec », dit-il.

Il déclare aussi que Québec a un petit côté sadomasochiste. « Il y a un certain plaisir à dire : "Regardez, on est petits, on n'y arrive pas vraiment, on est contre l'argent, on est contre la réussite". Mais, d'un autre côté, quand on se réveille, qu'on devient fiers de notre ville, que tout le monde en parle, ça donne de l'ampleur. »

Si Clotaire Rapaille a captivé son auditoire, beaucoup de citoyens demeurent cependant sceptiques quant à la méthode utilisée et à son résultat. Certains se demandent en quoi mieux se définir permettra de vendre la ville à l'extérieur.

Clotaire Rapaille doit poursuivre ses ateliers cette semaine. Il tiendra une séance de travail jeudi soir avec des journalistes. En tout, il rencontrera 300 personnes afin de découvrir ce qu'il appelle le « code de Québec », soit ce qui définit Québec et ses citoyens. Il doit remettre son rapport d'ici l'été.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !