•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dissiper les doutes

Joseph Blatter
Joseph Blatter Photo: La Presse canadienne / AP Photo/Keystone, Walter Bieri
Radio-Canada

À 100 jours du botté d'envoi, l'Afrique du Sud est fin prête à accueillir le Mondial, selon les dirigeants de la FIFA.

La FIFA a balayé les doutes sur l'état de préparation de l'Afrique du Sud, mardi, à 100 jours du coup d'envoi de la Coupe du monde.

« Tout est à l'heure, a déclaré le président Joseph Blatter dans une conférence de presse à Durban. Ce qui nous énerve de temps en temps, c'est que l'on mette en doute la capacité de l'Afrique du Sud à assurer ce Mondial. Allons-y, organisons-le et on verra pour les questions à la fin juillet. »

Le pays organisateur a dépensé l'équivalent de 4,5 milliards de dollars canadiens depuis l'attribution de l'événement il y a près de 6 ans.

Cinq nouveaux stades ont été construits et cinq autres ont été rénovés. Huit de ces 10 amphithéâtres sont terminés et ont même déjà accueilli des matchs. La FIFA s'est dite « satisfaite » des travaux.

« Nous sommes à l'heure, a indiqué le secrétaire général, Jérôme Valcke. C'est le principal message qui ressort de notre tournée d'inspection. »

« Les travaux sur le réseau routier sont presque finis, a ajouté le vice-président sud-africain Kgalema Motlanthe. Environ 90 % des travaux sur les 10 aéroports sont également effectués. »

Sur les 3 millions de billets mis en vente, 2,2 millions ont trouvé preneur, dont la moitié auprès des Sud-Africains.

Le premier Mondial de l'histoire présenté sur le continent africain s'amorcera le 11 juin avec un affrontement entre l'Afrique du Sud et le Mexique. Il se terminera le 11 juillet.

Soulignant que l'Afrique a beaucoup donné au soccer, Blatter a confié être « très fier et très heureux que cette histoire d'amour se concrétise enfin par une fête de mariage ».