•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantiers Davie au bord de la faillite

Chantiers Davie

Chantiers Davie (archives)

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise de Lévis se place sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers et met à pied temporairement près de 1600 employés.

Chantiers Davie, à Lévis, se place sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers (LACC). L'entreprise met ainsi 1590 employés à pied, « la plupart temporairement », et en garde 160 au travail.

« C'est une situation très regrettable, mais nous devons réaligner nos activités afin d'être en mesure de poursuivre sur des bases solides », a déclaré le nouveau chef de la direction de Davie, M. Gustav Johan Nydal, qui a débuté dans ses fonctions la semaine dernière.

L'entreprise espère profiter de la protection des tribunaux pour « développer un nouveau plan pour obtenir du financement additionnel et compléter ses projets actuellement sous contrat ».

Taux de change et retards de paiement

Elle explique ses difficultés financières par des pertes liées à la fluctuation des taux de change, ainsi qu'à des retards de paiement de ses clients.

D'autre part, l'entreprise note que « le processus d'apprentissage dans la construction de navires offshore s'avère plus difficile que prévu ». Du coup, elle craint d'accumuler des retards de livraison et des coûts supplémentaires pour les navires en construction.

Le nouveau chef de la direction est entré en fonction la semaine dernière. Chantiers Davie a aussi nommé Donald Campbell au poste de président du conseil d'administration.

« Un avenir prometteur » en novembre dernier

À son troisième trimestre, Chantiers Davie avait dévoilé des pertes de 16 millions de dollars. L'entreprise disait alors avoir un carnet de commandes « solide » avec des contrats de plus de 531 millions de dollars pour les prochains mois et évoquait un avenir qui s'annonçait « prometteur ».

L'entreprise a connu plusieurs vagues de licenciements et d'embauche. En décembre 2008, elle mettait temporairement à pied 1100 travailleurs en attendant de se refinancer. Moins de six mois plus tard, elle embauchait entre 400 et 500 travailleurs.

Chantiers Davie a été racheté par la norvégienne Teco Management en 2006 pour 28 millions de dollars. L'entreprise était alors en faillite depuis 2001.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !