•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des incidents antisémites, selon B'Nai Brith

Acte antisémite à Calgary

Graphiti antisémite apposé sur une affiche de Calgary en novembre 2009.

Photo : Terri Trembath/CBC

Radio-Canada

L'organisme B'Nai Brith Canada soutient que les incidents antisémites ont connu une hausse de 11,4 % au pays l'an dernier.

B'Nai Brith Canada soutient que l'antisémitisme est en hausse au pays. L'étude annuelle de l'organisme révèle que le nombre d'actes haineux commis à l'endroit des juifs a augmenté de 11,4 % l'année dernière.

B'Nai Brith a recensé 1264 incidents de harcèlement verbal, de vandalisme et de violence en 2009.

Les incidents sont plus fréquents à Toronto et à Montréal, où la communauté juive est plus importante.

La situation au Moyen-Orient

B'Nai Brith fait un lien entre la hausse d'incidents antisémites avec la situation au Moyen-Orient. Par exemple, l'organisme observe une hausse des incidents antisémites rapportés lors d'une offensive d'Israël dans la bande de Gaza. B'Nai Brith lance un appel au respect et insiste sur l'importance de ne pas transporter les conflits étrangers en territoire canadien.

B'Nai Brith remarque aussi que les actes antisémites proviennent davantage de membres de groupes comme le Hamas que des groupes néo-nazis.

Le sentiment d'insécurité ressenti par les juifs serait particulièrement présent dans les universités, où les actes antisémites ont augmenté de 80 %, selon l'étude.

Méthodologie

B'Nai Brith affirme que ses données sont crédibles. Pour parvenir à ses conclusions, l'organisme s'est fié aux témoignages qu'il reçoit sur une ligne téléphonique créée pour recenser ces incidents, puisque seulement 10 % des victimes d'actes antisémites portent plainte. Un sondage Internet a également été mené auprès de 1500 personnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !