•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le temps des sucres

Sirop d'érable
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La saison des sucres commence plusieurs semaines plus tôt que prévu dans la région de Québec.

La saison des sucres commence plusieurs semaines plus tôt que prévu dans la région de Québec. Normalement, les acériculteurs entament la récolte à la mi-mars, mais cette année, ce sera en janvier.

« J'ai commencé à entailler il y a 15 jours. Il y en a qui m'ont dit : "c'est bien trop de bonne heure". C'est bien trop de bonne heure, oui, mais la semaine passée, j'ai vu que ça commençait à couler. J'ai demandé du monde et on a entaillé. J'ai bien fait, ça coule », a raconté le propriétaire de l'érablière de Boulogne, Denis Tremblay.

Une situation qui n'a rien d'exceptionnel, aux dires du professeur à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l'Université Laval, David Pothier, qui constate que les coulées surviennent ainsi au mois de février, tous les 15-20 ans.

De son côté, l'Union des producteurs agricoles (UPA), qui compte près de 2000 producteurs acéricoles dans la grande région de Québec, estime qu'il est trop tôt pour se prononcer à savoir si ce temps doux et cette saison précoce auront un impact sur la production.

Or, selon les spécialistes, la saison est simplement devancée. « Ce qu'on a vu dans le passé, parce que c'est déjà survenu dans les années 80, c'est que ça n'avait pas eu un gros impact sur la coulée », a indiqué David Pothier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !