•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toyoda s'excuse devant le Congrès américain

Le PDG de Toyota, Akio Toyoda (au centre), le PDG de la division américaine, Yoshiumi Inaba (à droite) et une interprète (à gauche) devant le Congrès américain
Le PDG de Toyota, Akio Toyoda (au centre), le PDG de la division américaine, Yoshiumi Inaba (à droite) et une interprète (à gauche) devant le Congrès Photo: AFP / Mark Wilson
Radio-Canada

Le PDG de Toyoya, Akio Toyoda, se dit « profondément désolé de tout accident que les conducteurs ont pu rencontrer » lors de son témoignage sur les défectuosités qui ont entraîné le rappel de 8 millions de voitures.

Le président de Toyota, Akio Toyoda, présente ses excuses devant la Commission de surveillance de l'action gouvernementale à Washington pour les défectuosités qui ont conduit au rappel de plus de 8 millions de voitures dans le monde.

Je suis profondément désolé de tout accident que les conducteurs de Toyota ont pu rencontrer.

Le président de Toyota, Akio Toyoda

Il a fait part de sa certitude que les problèmes d'accélération n'étaient pas de nature électronique. Et d'ajouter : « Nous partageons entièrement les informations dont nous disposons avec les autorités ».

Le dirigeant a suggéré que les priorités de l'entreprise étaient devenues « confuses » dans sa quête de croissance. « Je regrette que cela ait débouché sur les problèmes de sécurité décrits dans les rappels auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui », pouvait-on lire dans le texte de son discours dévoilé avant sa comparution.

Le directeur des opérations de Toyota aux États-Unis a tenu les mêmes propos mardi devant une autre commission, celle de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants.

Le mea culpa en sol américain

Le petit-fils du fondateur de Toyota avait déclaré la semaine dernière qu'il mandatait le patron de Toyota en Amérique du Nord pour se rendre à Washington et répondre aux questions des élus du Congrès. Mais après avoir reçu une invitation formelle du Congrès, il a finalement accepté de s'y rendre. Akio Toyoda s'est dit heureux de se rendre aux États-Unis.

Il est reproché à Toyota sa lenteur de réaction à la suite de plusieurs plaintes reçues au sujet des différentes défectuosités qui touchent les véhicules.

Akio Toyoda n'est pas étranger à la culture d'entreprise américaine. Il a étudié au Massachusetts, où il a obtenu un MBA en 1982. Il a par la suite été nommé vice-président d'une entreprise codétenue en Californie par Toyota et General Motors. Il devrait toutefois s'adresser principalement à la commission en japonais, par l'intermédiaire d'un interprète.

Le secrétaire aux Transports comparaît aussi

Le secrétaire américain aux Transport Ray LaHood, qui a comparu mercredi matin, a défendu l'action de l'agence de sécurité routière américaine (NHTSA).

Le président de la commission, Edolphus Towns, s'est demandé si cet organisme avait « utilisé ses outils légaux pour enquêter » sur les problèmes de Toyota. Et de se dire très sceptique sur l'hypothèse des tapis de sol pour expliquer que des pédales d'accélérateur se soient coincées.

« Nous allons nous assurer que chaque Toyota peut être conduite en sécurité », lui a assuré Ray LaHood.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse