•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les salaires des dirigeants, cible des actionnaires

Courtiers à Wall Street
Photo: AFP / Spencer Platt/Getty Images
Radio-Canada

La gouvernance devrait générer le plus de propositions d'actionnaires aux assemblées générales des entreprises nord-américaines cotées en bourse, selon le Groupe investissement responsable.

Le Groupe investissement responsable (GIR) s'attend à ce que la gouvernance d'entreprises représente la principale préoccupation des actionnaires d'entreprises cotées en bourse en Amérique du Nord en 2010.

Cette question devrait générer le plus de propositions d'actionnaires en 2010 : 102 aux Etats-Unis et 67 au Canada, selon un rapport du GIR. « Les abus relatifs à la rémunération des dirigeants [...] continueront d'alimenter les discussions, note le rapport.

Le vote consultatif semble l'un des moyens privilégiés par les actionnaires pour se faire entendre. Au Canada, les sept grandes banques et des compagnies d'assurance présenteront une proposition uniformisée à ce sujet à leurs actionnaires au cours de l'année.

Le projet de modification de la Loi sur les compagnies au Québec pourrait aussi faire avancer la question du droit des actionnaires de soumettre des candidats à des postes au conseil d'administration, estime le groupe.

L'environnement au deuxième rang des préoccupations

Quant à l'environnement, il représentera le sujet de 85 propositions lors d'assemblées d'actionnaires aux États-unis, comparativement à 55 en 2010. Au Canada, ce nombre sera de huit, soit le même nombre que l'an dernier. Les changements climatiques et la transparence des entreprises vont tenir le haut du pavé dans ces demandes.

Le GIR note à ce sujet que « certains secteurs sont particulièrement vulnérables » aux risques liés aux changements climatiques. Il cite ceux des sables bitumineux et du charbon en évoquant des « risques importants » tels que « des réglementaions, des nouveaux marchés du carbone ou l'augmentation de la demande pour des énergies moins polluantes ».

Le social en perte de vitesse

Du côté des préoccupations sociales, autre pilier du développement durable, le nombre de propositions présentées à des assemblées d'actionnaires passe de 108 en 2009 à 78 en 2010 aux Etats-Unis et de 15 à 4 au Canada, selon le GIR.

Malgré cette baisse, « les conditions de travail dans la chaîne d'approvisionnement des entreprises continuent de préoccuper les actionnaires », notamment le travail des enfants. Le projet de réforme du système de santé américain devrait aussi pousser les actionnaires à demander des comptes aux entreprises sur la couverture qu'elles fournissent à leurs employés.