•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Danny Williams s'explique

Danny Williams
Le premier ministre Danny Williams (archives).

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador affirme qu'il a subi son intervention aux États-Unis pour éviter l'attention des médias. Il ajoute que sa décision n'enlève rien au système de santé de sa province.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Danny Williams, a fait une première sortie publique depuis qu'il est allé subir une chirurgie cardiaque aux États-Unis, il y a trois semaines.

Dans une entrevue exclusive qu'il a accordée à la télévision terre-neuvienne NTV, M. Williams s'est expliqué sur sa décision d'aller se faire soigner à l'extérieur du pays. Il soutient que ce sont ses médecins, à Terre-Neuve, qui le lui ont suggéré.

Le premier ministre indique qu'il aurait pu subir l'opération ailleurs au Canada, mais il précise qu'il a choisi d'aller aux États-Unis dans l'espoir d'avoir la paix, d'éviter un cirque médiatique.

Danny Williams affirme que sa décision ne devrait pas servir à décrier le système public de santé de Terre-Neuve-et-Labrador. Il dit qu'il se doutait qu'elle risquait de susciter des réactions du public, mais que sa santé était plus importante.

C'est mon coeur, ma santé, mon choix.

Danny Williams, premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador

Le premier ministre Williams ajoute qu'il n'a pas renoncé à son droit d'obtenir les meilleurs traitements possible lorsqu'il s'est lancé en politique.

Le premier ministre précise qu'il souffrait d'une régurgitation des valvules mitrales, une partie du coeur qui joue un rôle important dans la circulation sanguine. Il a subi une intervention au Mount Sinaï Medical Center, à Miami, en Floride. Il a été traité par le Dr Joseph Lamelas, un spécialiste ayant effectué plus de 8000 chirurgies cardiaques.

Danny Williams soutient qu'il fait entièrement confiance au système de santé de sa province. Il rappelle que ce sont des médecins terre-neuviens qui ont détecté sa maladie.

Le premier ministre espère être de retour au travail au début du mois de mars. Il dit qu'il se sent comme si on avait ajouté 20 ans à son espérance de vie, et qu'il compte se porter à nouveau candidat aux prochaines élections provinciales.

Avec les informations de La Presse canadienne

Aucun thème sélectionné