•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des leçons à tirer

La centrale nucléaire de Bruce Power

La centrale nucléaire de Bruce Power, sur la rive du lac Huron

Photo : La Presse canadienne / J.P. Moczulski

Radio-Canada

Les inspecteurs de sûreté nucléaire estiment que la centrale doit apprendre de la fuite de matières radioactives survenue l'automne dernier et se font rassurants quant au danger auquel ont été exposés les employés.

Les inspecteurs nationaux de sûreté nucléaire estiment que la centrale nucléaire Bruce Power à Kincardine doit tirer des leçons de la fuite de matières radioactives survenue l'automne dernier. La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) tenait une réunion publique à Ottawa, jeudi, sur le sujet.

D'entrée de jeux, les inspecteurs se sont faits rassurants quant au danger auquel ont été exposés 217 employés de la centrale de Bruce, sur les rives du lac Huron.

Selon Ken Lafrenière, directeur du programme d'application de la réglementation, les 14 travailleurs testés jusqu'à maintenant ont été exposés à des niveaux de radiation de loin inférieurs à la limite acceptable. Toutefois, quelque 200 autres employés doivent encore être évalués.

Du cobalt 60 et des radiations alpha se sont retrouvés par mégarde dans l'air à la suite d'une fuite non détectée dans un tuyau au cours de travaux de réfection.

La responsable du programme de protection contre les radiations à la centrale de Bruce, Maureen McQueen, explique qu'une révision des techniques en ce qui a trait à la rénovation sécuritaire des installations a été entreprise.

D'ailleurs, un rapport contenant des recommandations pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise devrait être mis à la disposition de toutes les centrales nucléaires du pays vers la fin du mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !