•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilinguisme prénatal

Un bébé se met le doigt dans l'oreille
Photo: iStock
Radio-Canada

Les bébés qui évoluent dans un environnement bilingue apprennent à faire la différence entre les deux langues dès le ventre de leur mère, montrent des chercheurs canadiens.

Les nouveau-nés qui évoluent dans un milieu bilingue apprennent à différencier les deux langues dès le ventre de leur mère, montrent des chercheurs canadiens.

Pour en arriver à cette conclusion, des psychologues de l'Université de Colombie-Britannique ont créé deux groupes:

  • Un premier dont les bébés n'avaient entendu parler que l'anglais alors qu'ils se trouvaient encore dans l'utérus maternel
  • Un second dont les bébés avaient entendu à la fois l'anglais et le tagalog, une langue parlée aux Philippines.

L'attirance des nouveau-nés envers une langue en particulier a été déterminée à partir du réflexe de succion qui augmente avec l'intérêt de bébé pour un stimulus.

Première expérience

Les deux groupes ont écouté 10 minutes d'un monologue alternant chaque minute entre l'anglais et le tagalog.

Ceux qui n'avaient été exposés qu'à l'anglais avant leur naissance montraient un réflexe de succion plus important à l'écoute de l'anglais qu'à l'écoute du tagalog.

De l'autre côté, ceux qui avaient entendu les deux langues dans le ventre de leur mère n'exprimaient aucune préférence.

Deuxième expérience

Les auteurs ont ensuite mené une autre expérience. Pendant cette expérience, quelqu'un parlait aux bébés dans une langue jusqu'à ce qu'ils ne manifestent plus aucun intérêt. Une autre personne prenait alors le relais pour leur parler soit dans la même langue, soit dans l'autre.

Constat : le réflexe de succion n'augmentait que lorsque les bébés entendaient la deuxième personne s'exprimer dans l'autre langue.

Ce résultat permet de penser, selon les chercheurs, que tous les nourrissons, bilingues ou pas, sont capables de faire la différence entre les deux langues et qu'il existe un mécanisme qui aide les enfants bilingues à ne pas confondre leurs deux langues. Ce mécanisme, qui interviendrait très tôt dans leur développement, est en fait une condition essentielle à l'apprentissage d'une langue seconde.

Le détail de cette recherche sera publié dans la revue Psychological Science.

Avec les informations de Agence France-Presse

Aucun thème sélectionné