•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Courte visite du président Sarkozy

Nicolas Sarkozy avec son homologue haïtien René Préval

Nicolas Sarkozy avec son homologue haïtien René Préval

Photo : AFP / Thony Belizaire

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président français Nicolas Sarkozy annonce, lors d'une courte visite en Haïti, une série de mesures d'aide au pays dévasté par le séisme du 12 janvier dernier.

« Nous allons prendre des dispositions très concrètes », a déclaré le président français Nicolas Sarkozy lors d'une brève visite à Haïti, mercredi.

La France versera une enveloppe de 466 millions de dollars à Haïti, somme qui comprend l'annulation de la dette de 79 millions de dollars.

Paris mettra notamment 1000 tentes et 16 000 bâches à disposition des sinistrés. Ces moyens devraient permettre d'abriter temporairement 200 000 personnes en prévision de la saison des pluies.

Par ailleurs, 250 véhicules de police, de gendarmerie, des ambulances, des voitures de pompiers doivent être envoyés à Port-au-Prince.

La France s'engage également à reconstruire l'hôpital Université d'État de Port-au-Prince et à accueillir une centaine de fonctionnaires haïtiens dans ses grandes écoles, comme l'École nationale d'administration (ENA).

Hommage au peuple haïtien

Excluant toute tutelle internationale, Nicolas Sarkozy a fait valoir « l'effort exceptionnel » au profit des Haïtiens pour reconstruire leur pays. « Haïti, c'est pour les Haïtiens [...] c'est à eux de définir un projet national », a-t-il lancé.

M. Sarkozy a salué « le peuple haïtien [...] meurtri, le peuple haïtien [...] épuisé, mais le peuple haïtien [...] debout. » « Nous nous sentons citoyens d'Haïti. Ce drame nous a profondément touchés », a-t-il souligné.

Cette visite de quatre heures du président Sarkozy est la première qu'effectue un chef d'État français depuis l'indépendance en 1804 de cette ancienne colonie française.

Pour M. Sarkozy, sa visite est « l'occasion de montrer que la France se mobilise pour rendre aux Haïtiens le contrôle de leur destin, mais aussi de solder les comptes du passé ».

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !