•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toutankhamon : la clé du mystère

Toutankhamon

Zahi Hawas observe les restes du pharaon lors de tests menés en 2005.

Photo : AFP / MENA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'analyse radiologique et ADN de la momie du pharaon égyptien montre qu'il aurait été emporté par le paludisme combiné à une affection osseuse. Le mystère entourant sa filiation est également résolu : son père était le pharaon Akhenaton, époux de la légendaire Néfertiti.

Les ambiguïtés entourant la mort et la filiation de Toutankhamon sont maintenant levées grâce à une analyse radiologique et ADN de sa momie.

Son décès

Le pharaon, mort à 19 ans après un bref règne de 9 ans, aurait été emporté par le paludisme combiné à une affection osseuse.

Les analyses de son ADN mettent en évidence la présence de trois gènes liés au parasite Plasmodium falciparum, responsable du paludisme.

Comme cela avait déjà été démontré, le pharaon aurait aussi été victime d'une fracture peu avant sa mort.

Le profil de ToutankhamonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : La Presse canadienne / Ben Curtis

Ses parents

L'équipe menée par Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, a aussi analysé 10 autres momies de la XVIIIe dynastie pour connaître ses liens de parenté.

Le père de Toutankhamon est le pharaon Akhenaton, époux de la légendaire Néfertiti.

Sa mère est la momie numéro KV35YL. Surnommée, la jeune dame, cette momie a été découverte en 1898 par l'archéologue français Victor Loret et serait une fille d'Amenhotep III et de la reine Tiyi, grands-parents de Toutankhamon.

Cette confirmation vient donc clore le débat sur la possibilité que sa mère soit Néfertiti, une hypothèse soutenue par plusieurs égyptologues.

Sa filiation a été établie après que les analyses génétiques eurent révélé la présence de la maladie de Kohler, qui est une ostéonécrose ou destruction des cellules osseuses. Cette affection présente dans la famille de Toutankhamon cause des malformations.

La présence dans sa tombe de cannes et d'une pharmacie destinées à l'accompagner dans l'au-delà tend à confirmer les résultats obtenus, estiment les chercheurs.

Toutankhamon n'avait que 8 ans lorsqu'il est monté sur le trône d'Égypte. Il aurait régné entre 1333 et 1323 avant Jésus-Christ, année présumée de son décès.

La tombe du pharaon a été mise au jour dans la vallée des Rois en 1922 par l'archéologue anglais Howard Carter. Le corps du pharaon était enseveli dans trois cercueils gigognes, dont un en or massif, la tête recouverte d'un masque d'or. Sa tombe contenait deux foetus, qui pourraient être ses enfants.

En 2005, trois équipes indépendantes (égyptienne, française et américaine) avaient dressé un portrait du roi.

La même année, il avait été établi qu'il n'était pas mort assassiné, mais de complications survenues à la suite d'une fracture de la jambe gauche.

En 1968, une radiographie avait permis de détecter des fragments osseux à l'intérieur du crâne, ce qui laissait penser à l'époque que le jeune pharaon avait pu être tué d'un coup à la tête.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !