•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quebecor gagne la partie

Journal Le Réveil

Journal Le Réveil

Radio-Canada

Les employés du journal Le Réveil acceptent les dernières offres patronales. En cas de rejet, Quebecor avait annoncé qu'il fermerait l'hebdomadaire.

Près d'un an après le début du lock-out, les employés du journal Le Réveil , de Saguenay, ont accepté dans une proportion de 68 % les offres finales déposées jeudi par Quebecor.

Les employés du Réveil étaient confrontés à une menace de fermeture s'ils refusaient le nouveau modèle d'affaire que veut implanter l'entreprise.

Les offres patronales, acceptées en assemblée extraordinaire, se traduiront par une réduction radicale du personnel, puisque le nombre d'employés passera de 23 à 5. Il ne restera que trois journalistes et deux commis de bureau.

Les tâches des autres employés du secteur de l'administration ainsi que celles touchant les employés du montage et des presses seront transférées à l'extérieur de la région du Saguenay.

Selon la porte-parole de Quebecor, Isabelle Dessurault, les offres prévoient des indemnités de départ très généreuses.

« Ce qu'on propose, c'est une indemnité de départ de 42 semaines. L'employeur versera aussi 100 000 $ dans un fonds de délocalisation qui sera administré par un comité paritaire. ».

Le syndicat précise que dans les faits, l'offre pour les indemnités est de deux semaines par année d'ancienneté jusqu'à concurrence d'un maximum de 42 semaines. Il estime que 30 % des employés ne pourront donc pas toucher le maximum.

Les travailleurs du journal Le Réveil sont en lock-out depuis le 4 mars 2009.

Par ailleurs, Quebecor a remis à une date ultérieure une audience concernant Le Réveil qui devait se tenir lundi devant la Commission des relations du travail. Quebecor conteste la décision de la commission qui a décrété que les publicitaires du Réveil faisaient une partie du travail des journalistes pendant le lock-out.