•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déficit record et plus d'argent en santé

Ted Morton

Le ministre Ted Morton

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre des Finances de l'Alberta, Ted Morton, présente un budget déficitaire de 4,7 milliards, qui prévoit malgré tout une hausse des dépenses, entre autres, en éducation et dans les infrastructures.

Moins d'un mois après avoir été promu ministre des Finances de l'Alberta, Ted Morton a présenté, mardi, un budget qui prévoit un déficit record de 4,7 milliards de dollars pour 2010-2011. La province compte puiser dans son fonds d'épargne pour compenser ce manque à gagner et aucune nouvelle taxe n'est prévue.

Le ministre Morton s'attend à dépenser l'an prochain 38,4 milliards de dollars, soit 1,4 milliard de plus qu'en 2009-2010. Trois secteurs se partageront principalement plus d'argent : la santé, l'éducation et les infrastructures.

L'agence de santé de la province verra sa dette de 1,2 milliard de dollars épongée et son budget augmenté de 6 % par an pour les trois prochaines années.

Les conseils scolaires se partageront aussi 250 millions de dollars de plus, soit une hausse de 4 à 6 % de leur budget.

Quant aux dépenses en infrastructures pour la prochaine année, elles seront de près 7,2 milliards de dollars. Le gouvernement a notamment promis de poursuivre la construction de routes dans le nord de la province, d'écoles et de centres de soins de longue durée.

Le budget 2010-2011 prévoit de l'argent pour embaucher 100 policiers de plus en Alberta.

Le ministre Morton s'est dit convaincu que l'Alberta renouera avec les surplus en 2012. « Ce sont des temps difficiles et les temps difficiles nécessitent des choix difficiles (traduction libre) », a-t-il ajouté.

Réduire les dépenses

Des réductions budgétaires de 1,3 milliard de dollars sont prévues dans 15 ministères, dont celui de la Culture qui voit son budget amputé de 17 %, comparativement aux prévisions de l'an dernier.

De leur côté, les municipalités perdent 39 % des montants promis pour investir dans les infrastructures, soit 150 millions de moins pour Calgary et 100 millions pour Edmonton. Le ministre Morton a expliqué que les revenus provenant des redevances pétrolières ont été moins importants et qu'il y a donc moins d'argent à partager.

Les collèges et les universités recevront aussi moins d'argent. Le budget du ministère de l'Éducation supérieur sera réduit de 6 % en 2010-2011.

Le gouvernement compte également diminuer la taille de la fonction publique en supprimant 672 postes, ce qui pourra entraîner jusqu'à 250 mises à pied après les attritions.

Nous avons travaillé fort pour réduire les pertes d'emplois en réaffectant le plus d'employés possible à des postes vacants. (traduction libre)

Le ministre Ted Morton

Préserver les services

Des manifestations étaient organisées, mardi, dans une dizaine de communautés de la province en cette journée de présentation du budget.

Des gens se sont réunis devant les bureaux de circonscription de députés conservateurs pour faire valoir leur opposition à des réductions budgétaires dans les services publics, qu'ils jugent vitaux. Les manifestants ont plaidé, entre autres, pour des investisseurs en santé, en éducation et pour améliorer la qualité de vie des aînés.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !