•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'audace d'espérer

Tracy Porter

Tracy Porter et l'interception miracle

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Mike Groll

Guillaume Lefrançois
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quatre ans après l'ouragan Katrina, les Saints donnent une raison de célébrer à La Nouvelle-Orléans en surprenant les vieux routiers des Colts.

Les Saints de La Nouvelle-Orléans ont gagné 13 matchs en jouant d'audace. Ils ont triomphé au Super Bowl de la même façon.

À leur première présence à la grand-messe du football, les Saints ont défait les Colts d'Indianapolis 31-17, dimanche, à Miami.

Drew Brees a été choisi joueur du match, grâce à sa performance de 288 verges, 2 touchés et aucune interception. Le quart des Saints a égalé le record de Tom Brady avec 32 passes complétées dans un match du Super Bowl.

Les unités spéciales des Saints ont été l'autre ingrédient de la victoire. Le botteur Garrett Hartley a réussi ses trois placements, des coups de 46, 44 et 47 verges. Le jeune homme de 23 ans est devenu le premier botteur de l'histoire du Super Bowl à être précis trois fois sur plus de 40 verges.

Les unités spéciales des Saints ont également récupéré un botté court sur le premier jeu de la deuxième demie.

Pierre Thomas (23) et Clint Session (55)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pierre Thomas (23) et Clint Session (55)

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Matt Slocum

Cette victoire, c'est d'ailleurs celle de l'audace sur le conservatisme, généralement de mise dans les matchs de championnat. Le contraste ne pouvait être plus clair qu'au deuxième quart, quand les Saints ont misé sur un quatrième essai à la porte des buts, avec les Colts en avant
10-3.

Sur sa course à droite, le demi Pierre Thomas a essuyé un premier plaqué, mais les secondeurs Gary Brackett et Clint Session l'attendaient dans le détour. Thomas a été arrêté et les Colts ont repris le ballon.

Contrairement aux Saints, les Colts ont opté pour une stratégie conservatrice et n'ont pas cherché à profiter du revirement. Trois jeux plus tard, ils ont dégagé le ballon.

Les Saints ont racheté la décision controversée de leur entraîneur, Sean Payton, en ajoutant trois points sur le dernier jeu de la demie.

Le message de Payton était clair : je crois en mon attaque, et ma défense peut racheter nos bévues.

D'autres gageures

Payton le parieur a réapparu dès le premier jeu en deuxième demie en commandant un botté court. Hank Baskett, des Colts, n'a pas maîtrisé le ballon, recouvré par les Saints. Six jeux plus tard, Brees a rejoint Pierre Thomas sur 16 verges pour le touché. L'avance de 13-10 des Saints était leur première du match.

Lance MooreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La conversion de deux points de Lance Moore

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/David J. Phillip

Les Saints ont parié une nouvelle fois au quatrième quart, quand le touché de Jeremy Shockey a fait 22-17 Saints. La commande de Payton : une transformation de deux points, pour se donner une priorité de 7 points. La passe de Brees à Lance Moore a d'abord été jugée incomplète, mais l'entraîneur a demandé une révision.

La gageure a de nouveau payé, et les Colts avaient la pression d'inscrire un touché pour égaler la marque, alors de 24-17 Saints.

C'est dans ces circonstances que Tracy Porter a pris le dernier pari des Saints, avec moins de quatre minutes à jouer. Le demi de coin, pris à partie tout au long du match, s'est interposé devant Reggie Wayne et a intercepté une passe de Peyton Manning sur un troisième essai.

Porter a ramené le ballon sur 74 verges jusqu'à la zone des buts pour confirmer le sacre de sa Louisiane natale.

Manning a quant à lui offert la victoire à l'équipe de son père, Archie, sur son unique faux pas du match. Le quart des Colts a réussi 31 de ses 45 passes pour 333 verges, et il a donné une seule fois le ballon aux Saints, un exploit contre une des équipes de tête de la NFL pour les revirements.

Les Saints, comme leur ville, ont été récompensés pour avoir eu l'audace d'espérer. Les grands négligés, avec une seule bague du Super Bowl parmi leurs 46 joueurs, ont battu les Manning, Wayne et autres Dallas Clark, sacrés il y a trois ans.

Plus de quatre ans après Katrina, quatre ans après avoir vu les Saints vagabonder de Baton Rouge à San Antonio en passant par New York, La Nouvelle-Orléans retrouvera le sourire.

De lieu de refuge, le Superdome deviendra lieu de célébration. Les maisons ne seront pas toutes reconstruites, mais le défilé du Mardi gras, le 16 février, sera un tantinet plus festif.

Sommaire

1er quart

  • IND - Placement de Matt Stover, 38 verges, 7:26
  • IND - Touché de Pierre Garçon, passe de 19 verges de Peyton Manning, transformation réussie de Matt Stover, 14:24

2e quart

  • NO - Placement de Garrett Hartley, 46 verges, 5:20
  • NO - Placement de Garrett Hartley, 44 verges, 15:00

3e quart

  • NO - Touché de Pierre Thomas, passe de 16 verges de Drew Brees, transformation réussie de Garrett Hartley, 3:10
  • IND - Touché de Joseph Addai, course de 4 verges, transformation réussie de Matt Stover, 8:39
  • NO - Placement de Garrett Hartley, 47 verges, 12:54

4e quart

  • NO - Touché de Jeremy Shockey, passe de 2 verges de Drew Brees, transformation de 2 points réussie, passe de Drew Brees à Lance Moore, 10:03
  • NO - Touché de Tracy Porter, retour d'interception de 74 verges, transformation réussie de Garrett Hartley, 11:26
Les partisans des Saints célèbrent à La Nouvelle-Orléans.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les partisans des Saints célèbrent la victoire à La Nouvelle-Orléans.

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Patrick Semansky

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !