•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aide de 58 millions de dollars demandée

La mine Jeffrey à Asbestos
La mine Jeffrey à Asbestos

Des gens du milieu s'unissent pour demander au gouvernement du Québec d'investir 58 millions de dollars pour exploiter la mine souterraine de Mine Jeffrey à Asbestos.

La population d'Asbestos se mobilise pour demander au gouvernement du Québec d'investir 58 millions de dollars pour terminer la construction de la mine souterraine de Mine Jeffrey. Le groupe, dont fait partie la Coopérative de travailleurs de Mine Jeffrey, souhaite relancer la mine d'amiante qui n'a jamais été exploitée depuis qu'elle a été aménagée à la fin des années 90.

Le projet se chiffre à 60 millions de dollars, dont 2 millions proviendraient de la communauté d'Asbestos.

Mine Jeffrey espère pouvoir extraire 200 000 tonnes d'amiante chrysotile de sa mine souterraine, ce qui représente environ le tiers de la production de l'entreprise. L'exploitation de la mine, qui s'échelonnerait sur 25 ans, pourrait générer 450 emplois annuellement.

Le projet est actuellement étudié par différents ministères provinciaux. Rappelons qu'au cours des derniers jours, le premier ministre Jean Charest a réitéré l'appui de son gouvernement à l'exportation d'amiante. Malgré de vives critiques de la part de la communauté scientifique, M. Charest a rappelé que le Québec encourage l'utilisation sécuritaire de l'amiante chrysotile.

Un projet mis en veilleuse

Le président de Mine Jeffrey, Bernard Coulombe, est à la recherche d'investisseurs pour sa mine souterraine depuis de nombreuses années. Les difficultés financières qu'a connues l'entreprise au début des années 2000 ont toutefois grandement nui au projet.

Des promoteurs chinois avaient démontré de l'intérêt pour le projet, mais ils se sont retirés juste avant la signature du contrat.

Aucun thème sélectionné