ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq nouveaux sénateurs

Pierre-Hugues Boisnevu lors de sa nomination au Sénat
Pierre-Hugues Boisvenu en conférence de presse à Ottawa
Radio-Canada

Le premier ministre Stephen Harper nomme cinq nouveaux sénateurs, dont le Québécois Pierre-Hugues Boisvenu qui milite depuis longtemps pour un renforcement du système de justice.

Le premier ministre Stephen Harper a donné aux conservateurs la majorité relative des sièges au Sénat, vendredi, en comblant les cinq sièges vacants de la Chambre haute.

La rumeur se confirme quant au choix du sénateur qui provient du Québec, soit le président-fondateur de l'Association des familles de personnes assassinées ou disparues, Pierre-Hugues Boisvenu. Celui dont la fille Julie a été tuée en 2002 milite depuis longtemps pour un renforcement du système de justice et défend les droits des victimes d'actes criminels.

En me nommant comme sénateur, le premier ministre Harper envoie également un signal clair aux Canadiens et aux Québécois que le gouvernement conservateur défend les droits des victimes, et non ceux des criminels.

Pierre-Hugues Boisvenu

En entrevue, M. Boisvenu a précisé qu'il n'entendait siéger que quatre ans au Sénat, le temps d'atteindre ses objectifs. Il a expliqué qu'il avait décidé d'accepter l'offre de Stephan Harper de devenir sénateur parce qu'il sentait que ses réalisations au niveau provincial étaient achevées, et qu'il devait maintenant consacrer ses efforts au niveau fédéral.

Il a aussi expliqué que sa décision était en partie motivée par les problèmes de financement que connaît son association d'aide aux familles de victimes criminelles. « On ne vit pas de subvention du gouvernement encore, donc j'ai pris la décision de verser mon salaire de sénateur à l'Association », a-t-il dit.

Détenteur d'une maîtrise en administration, M. Boisvenu a aussi été haut fonctionnaire aux ministères québécois des Loisirs, de la Chasse et de la Pêche, de l'Environnement et de la Faune, ainsi qu'à celui des Régions.

Les quatre autres sénateurs qui complètent la liste des nominations de vendredi sont:

Bob Runciman (Ontario)
Député représentant la circonscription ontarienne de Leeds-Grenville depuis 1981. Il a notamment occupé les postes de ministre de la Sécurité publique, du Développement économique et du Commerce, ainsi que des Services correctionnels.

Rose-May Poirier

Vim Kochhar (Ontario)
Président et fondateur du Vimal Group of Companies, basé à Toronto. Il a été gestionnaire d'hôtels des chaînes InterContinental et Howard Johnson. D'origine indienne, M. Kochhar a notamment mis sur pied la Fondation canadienne pour les personnes handicapées.

Elizabeth Marshall

Elizabeth (Beth) Marshall (Terre-Neuve-et-Labrador)
Députée à la Chambre d'assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador depuis 2003. Avait été vérificatrice générale de la province pendant les dix années précédentes.

Rose-May Poirier

Rose-May Poirier (Nouveau-Brunswick)
Représente la circonscription de Rogersville-Kouchibouguac à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick depuis 1999. Elle a notamment occupé le poste de ministre des Affaires autochtones.


Michael Ignatieff réagit aux nominations

Interrogé sur ce qu'allait changer la nouvelle majorité des voix des conservateurs au Sénat, le chef libéral Michael Ignatieff répond que « c'est une hypocrisie incroyable de sa part [Stephan Harper] », puisqu'il avait pris autrefois l'engagement de réformer cette instance politique controversée.

Il [Stephan Harper] a rompu son engagement de réformer le Sénat, maintenant, il remplit le Sénat avec ses amis conservateurs.

Michael Ignatieff, chef de l'opposition

Le premier ministre Harper s'était souvent plaint que les libéraux ralentissaient la bonne marche des projets de loi au Sénat, particulièrement ceux émanant des ministères de la Justice et de la Sécurité publique.

Ces nouveaux sénateurs s'engagent envers la sécurité des communautés et la justice pour les victimes de crime. Je suis dans l'impatience de travailler avec eux afin de rendre nos communautés plus sécuritaires et de protéger les familles contre le crime.

Stephen Harper

Le communiqué du Bureau du premier ministre précise que tous les nouveau sénateurs se sont engagés à soutenir une éventuelle réforme du Sénat, qui prévoirait notamment une limite de huit ans à la durée des mandats des sénateurs.

Toutes les nominations annoncées sont effectives immédiatement, sauf celle de Rose-May Poirier, qui entrera en vigueur le 28 février prochain.

Pierre-Hugues Boisnevu lors de sa nomination au Sénat