•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Réformer la réforme

    Une professeure et des élèves
    Radio-Canada

    La Commission scolaire de Montréal et son syndicat d'enseignants signent une entente pour proposer des changements majeurs de l'évaluation scolaire.

    Radio-Canada a appris qu'après plusieurs mois de négociations et de travaux communs, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et son syndicat d'enseignants viennent de signer une entente pour proposer des changements majeurs dans l'évaluation scolaire.

    L'entente entre la plus importante commission scolaire du Québec et l'Alliance des professeures et professeurs de Montréal ne parle pas clairement d'une réforme de la réforme de l'éducation. Néanmoins, les changements proposés seraient profonds.

    Dans une lettre adressée à la ministre de l'Éducation, la présidente de la CSDM, Diane de Courcy, et la présidente de son syndicat d'enseignants, Nathalie Morel, proposent conjointement un projet de refonte totale de l'évaluation scolaire au primaire et au secondaire.

    Les compétences transversales, l'évaluation actuellement de ça, aussi pertinente pourrait-elle être, ce n'est pas possible, c'est trop compliqué pour le moment. [...] C'est une réforme en profondeur de l'évaluation.

    Diane de Courcy

    Selon le texte de l'entente, ce ne sont plus les compétences qui doivent être évaluées, mais les connaissances acquises, et ce, de façon « prioritaire et fondamentale ».

    On vient, selon nous, corriger de façon importante un des pans, sinon le plus important, des ratés de cette réforme. [...] Je pense que la CSDM s'est rendue aux arguments des enseignants sur le fait que la réforme n'avait pas diminué le taux de décrochage, pas amélioré la réussite et qu'il fallait donner un coup de barre.

    Nathalie Morel

    Avec cette proposition conjointe, l'évaluation formelle des compétences transversales serait abandonnée et les bulletins scolaires seraient standards et chiffrés partout au Québec. Des examens nationaux seraient tenus en toute fin d'année.

    Cette entente intervient juste avant que la ministre commence une tournée de consultation sur de possibles changements en éducation. Or, la CSDM et ses professeurs entendent mettre la pression qu'il faut afin qu'ils soient majeurs, sans toutefois parler officiellement de fin de la réforme scolaire.

    D'après un reportage de Bertrand Hall

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !