•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vingtième année de prévention

Un homme se tient la tête avec ses mains.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vingtième édition de la Semaine de prévention contre le suicide s'amorce dimanche.

La vingtième édition de la Semaine de prévention contre le suicide se tient cette année du 31 janvier au 6 février.

Plusieurs colloques, marches, ateliers et expositions sont organisés dans tout le Québec pour sensibiliser la population à la problématique du suicide.

Cette année, Jacinthe Mercier, la mère de Nelly Arcan, se joint au combat. La mère de l'auteure qui s'est enlevé la vie le 24 septembre dernier, rappelle que la thématique du suicide était un sujet dont traitait sa fille dans sa littérature. Mme Mercier a avoué elle-même s'intéresser à la santé mentale, en conférence de presse pour lancer la semaine de prévention.

Dans son dernier livre, Paradis clé en main, publié à titre posthume, Nelly Arcan raconte l'histoire d'une femme qui a recours aux services d'une entreprise pour mettre fin à ses jours, mais qui, plutôt, devient paraplégique au cours du processus.

Régression générale

Les statistiques soulignent de manière générale une régression du taux de suicide au Québec. Depuis le sommet de 1990, lorsque 22 personnes sur une population de 100 000 se sont enlevé la vie dans la province, le taux de suicide a diminué en moyenne de 4,1 % par année. Ces données publiées par l'Institut national de santé publique du Québec tiennent compte des taux jusqu'en 2007.

« Il est impossible de vérifier scientifiquement les causes de la diminution des taux de suicide. Toutefois, ces diminutions sont encourageantes » explique l'Institut dans un communiqué.

L'Association québécoise de prévention du suicide a instauré la Semaine de prévention contre le suicide en 1991 « pour sensibiliser la population québécoise et favoriser sa participation sociale à la prévention du suicide ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !