•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La dernière décennie établit un record

rechauffement-terre1
Radio-Canada

La NASA estime que la décennie qui s'est achevée en décembre dernier a été la plus chaude sur Terre depuis la création du premier réseau de mesures scientifiques en 1880. Également, l'année 2009 arrive en deuxième position derrière 2005.

Les données recueillies par la NASA montrent que la décennie 2000 a été la plus chaude jamais enregistrée sur Terre depuis l'utilisation des premiers instruments scientifiques de mesure des températures en 1880.

L'année 2009 se classe également en haut du palmarès établi par les experts de l'Institut Goddard affilié à l'agence spatiale américaine.

Globalement, elle se classe au deuxième rang dans le palmarès. L'hémisphère sud a, pour sa part, connu son année la plus chaude.

Explications

L'année 2008 a été l'année la plus froide de la décennie en raison de la force du courant marin La Niña, qui a refroidi la zone tropicale de l'océan Pacifique.

La baisse de l'influence de ce courant a fait remonter le thermomètre en 2009.

Selon les annales, 2005 reste l'année la plus chaude, mais 2009 suit juste derrière, quasiment ex aequo.

Le chercheur James Hansen affirme qu'il est normal de voir des variations importantes de températures terrestres d'une année à l'autre. Ces changements peuvent être provoqués par l'influence alternée des courants de l'océan Pacifique El Niño (chaud) et La Niña (froid).

Toutefois, poursuit l'expert, la moyenne des températures de plusieurs années montre que le réchauffement planétaire se poursuit sans relâche.

L'institut a enregistré une hausse moyenne d'environ 0,2 degré Celsius par décennie dans les 30 dernières années. Ainsi, les températures du globe ont grimpé de quelque 0,8 degré depuis 1880.

Avec les informations de Agence France-Presse