•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Difficile lutte contre le travail au noir

Gaston Marcoux

Gaston Marcoux

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans le premier d'une série de reportages de l'équipe d'Enquête, un opérateur de machinerie lourde témoigne des difficultés rencontrées lorsqu'il a décidé de dénoncer le travail au noir dans son secteur.

Les ouvriers de la construction qui veulent dénoncer le travail au noir dans leur industrie n'ont pas la tâche facile. L'opérateur d'équipement lourd Gaston Marcoux en a fait l'expérience ces derniers mois.

Un conflit de travail avec son ex-employeur l'a amené à faire plusieurs démarches auprès de la Commission de la construction du Québec (CCQ), de la Commission des normes du travail (CNT) et du Protecteur du citoyen.

Gaston Marcoux a tenté auprès de chacun de ces organismes de dénoncer le travail au noir dont il avait été témoin chez son ex-employeur. Il a discuté avec six fonctionnaires différents. Quatre d'entre eux ne l'ont pas dirigé vers le ministère du Revenu, ce qu'ils auraient pourtant dû faire:

Effectivement, si au cours d'une discussion avec un inspecteur ou un enquêteur il y a une dénonciation de travail au noir, il faut référer la personne à Revenu Québec. Ça fait partie des directives aux employés.

Une citation de :Jean-François Pelchat, relationniste à la CNT

Dans une série de reportages diffusés cette semaine, l'équipe d'Enquête s'est penchée sur le travail au noir dans l'industrie de la construction. Des acteurs de l'industrie témoignent de leur exaspération devant une pratique ancrée dans les moeurs, organisée en systèmes sophistiqués.

Même son de cloche du côté d'André Martin, porte-parole de la CCQ, qui admet que la lutte contre le travail au noir fait partie de sa mission. (Nouvelle fenêtre) Il promet que la situation sera corrigée.

On va s'assurer que nos employés réfèrent adéquatement pour ne pas que les demandes restent en suspens.

Une citation de :André Martin, porte-parole de la CCQ

Extrait de l'énoncé de mission de la CCQ

- lutter contre le travail non déclaré favorisant ainsi une concurrence loyale entre les entrepreneurs de la construction;

Un engagement similaire à bien diriger les citoyens vers le ministère approprié existe aussi au Protecteur du citoyen, inscrit dans sa déclaration de services (Nouvelle fenêtre).

Le peu d'empressement des fonctionnaires à stopper l'évasion fiscale choque Gaston Marcoux, d'autant plus que celui qui fait des démarches contre le travail au noir dans la construction en paie le prix.

À partir du moment où tu t'plains, tu perds ta job tout de suite! T'as pas de sécurité d'emploi! Et les gars ont peur de se brûler dans toute l'industrie de la construction, d'être mis sur une black list.

Une citation de :Gaston Marcoux, opérateur de machinerie lourde

Si les organismes gouvernementaux avaient envoyé Gaston Marcoux au ministère du Revenu, il aurait pu déposer une plainte anonyme, par téléphone. Quelque 300 employés de Revenu Québec s'occupent du travail au noir dans la construction. Cette pratique répandue fait perdre près de 900 millions de dollars chaque année au trésor public.

D'après un reportage de Chantal Francoeur.

Des reportages d'Éric Plouffe et de Gino Harel sur le travail au noir suivront mercredi et jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !