•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération Chine réussie

Radio-Canada

Selon la ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea, et le président de Tamasu, Bernard Guimond, les Chinois ont fait preuve d'intérêt et d'ouverture envers l'importation des produits du phoque.

La délégation mandatée pour faire la promotion des produits du phoque en Chine est de retour au pays.

seal-fur

La ministre des Pêches et des Océans, Gail Shea, et le président de Tamasu, Bernard Guimond, ont notamment participé au premier Salon international du cuir et de la fourrure.

Les Canadiens ont présenté une collection entière de vêtements de fourrure de phoque à Pékin qui était la ville-hôtesse de défilés et de défilés de mode devant tous les pays du monde.

Les porte-parole de la délégation estiment que ce voyage aura des retombées importantes. « Dans les mois et les années qui vont suivre, le marché de la Chine va représenter la plus grande partie de l'écoulement des stocks », assure Bernard Guimond.

Le but de l'opération était de montrer ce qui peut être fait avec de la fourrure de phoque, explique le président de Tamasu. « Quelle sorte de design peut être utilisé, quelle sorte de coloris peuvent être utilisés, comment on peut travailler la matière première pour avoir un résultat final », énumère Bernard Guimond.

Ce dernier raconte qu'il a reçu la visite de dizaines de commerçants, de manufacturiers et de courtiers. Les Chinois, soutient-il, se sont montrés ouverts.

La Chine transforme déjà 90 % de la fourrure de phoque vendue dans le monde. Tamasu croit que le marché chinois achètera autant de fourrure que de viande et d'huile de phoque.

Une présentation similaire à celle de Pékin se déroulera à Moscou en mai prochain.