•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conférence à Montréal

Un quartier de Port-au-Prince est totalement dévasté par le séisme.
Un quartier de Port-au-Prince est totalement dévasté par le séisme. Photo: AP
Radio-Canada

La première conférence internationale pour planifier la reconstruction d'Haïti aura lieu dans une semaine à Montréal. Elle sera présidée par le Canada. L'ONU et les principaux pays bailleurs de fonds d'Haïti y sont aussi attendus.

Les pays amis d'Haïti, dont le Canada, se réuniront le 25 janvier prochain à Montréal pour parler du processus de reconstruction de ce pays frappé par un puissant séisme, qualifié par l'ONU de la plus grave catastrophe naturelle à laquelle elle a eu à faire face.

L'annonce de cette rencontre a été faite dimanche par le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon.

Outre le Canada, cette rencontre réunira des pays donateurs comme les États-Unis, le Mexique et plusieurs États d'Amérique centrale et du Sud. Le premier ministre haïtien, Jean-Max Bellerive, devrait également participer à l'événement. En tout, 16 pays devraient compter au nombre des amis d'Haïti.

Il s'agira, selon le ministre Cannon, de discuter des meilleures façons dont les pays donateurs peuvent coopérer et utiliser leurs ressources afin d'aider les Haïtiens.

Cette première réunion jetterait les bases d'une autre rencontre internationale dirigée par l'ONU et la Banque mondiale.

Il a indiqué par ailleurs qu'il avait convoqué une conférence téléphonique avec plusieurs de ses homologues mondiaux afin de mieux coordonner l'aide humanitaire et les efforts de reconstruction en Haïti.

Première réunion pour le président Préval

Le président haïtien René PrevalLe président haïtien René Preval Photo : AFP / Nicholas Kamm

Six jours après le séisme, le président haïtien René Préval se rendra lundi à Saint-Domingue, en République dominicaine, pour participer à une première réunion internationale destinée à préparer la conférence des pays donateurs qui aura lieu à Montréal.

Seront également présents à cette rencontre des dirigeants caribéens, la numéro 2 du gouvernement espagnol Maria Fernandez de la Vega, le secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), José Miguel Insulza, des représentants des États-Unis, du Canada, du Brésil et d'autres pays latino-américains.

Des délégués des Nations unies, de la Banque mondiale et de la Banque interaméricaine de Développement sont également conviés à prendre part à cette première réunion, dont l'objectif sera de trouver des solutions aux priorités du moment: recherche d'éventuels survivants, enterrement des victimes, installations de centres d'aide aux blessés et sinistrés, rétablissement du téléphone et de l'électricité.

L'Union européenne met le cap sur la reconstruction

Un quartier de Port-au-Prince rasé par le séismeUn quartier de Port-au-Prince complètement rasé par le séisme Photo : AP/Tyler Anderson

Les pays de l'Union européenne (UE) comptent annoncer lundi des engagements financiers pour aider à la reconstruction de Haïti après une réunion qui se tiendra à Bruxelles, selon plusieurs sources diplomatiques.

« Nous allons montrer à la fois notre volonté de travailler sur les besoins immédiats du pays, mais aussi sur l'avenir et la reconstruction », a indiqué la porte-parole de la présidence espagnole de l'UE à Bruxelles, Cristina Gallach.

L'enveloppe serait de l'ordre de 100 millions d'euros (l'équivalent de plus de 140 millions de dollars américains) financés à la fois par le budget de l'UE et par les gouvernements nationaux.

Par ailleurs, les ministres européens de l'aide au développement devraient faire le point sur leurs efforts d'aide humanitaire d'urgence. Ces efforts « se situent à ce jour entre 20 et 30 millions d'euros (entre 28 et 43 millions de dollars américains) ». Ces sommes devraient toutefois augmenter. Déjà, lundi, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a annoncé l'attribution de 15 millions de dollars à l'ONU pour répondre à sa demande d'aide d'urgence.

Scène de désolation dans un quartier de Port-au-PrinceScène de désolation dans un quartier de Port-au-Prince Photo : AP/Gregory Bull
Avec les informations de Agence France-Presse

Aucun thème sélectionné