•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Comme une bombe atomique »

La gouverneure générale Michaëlle Jean en conférence de presse sur le séisme en Haïti

La gouverneure générale Michaëlle Jean a eu des moments d'émotion lors de sa conférence de presse sur le séisme en Haïti, son pays natal.

Photo : La Presse canadienne / Pawel Dwulit

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Très émue par le séisme qui a secoué son pays natal, la gouverneure générale Michaëlle Jean estime que « c'est comme si une bombe atomique était tombée sur Port-au-Prince ». Elle se montre tout de même rassurée par la réaction du Canada.

Très éprouvée par le séisme qui a secoué son pays natal, la gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, a estimé en point de presse mercredi après-midi que « c'est comme si une bombe atomique était tombée sur Port-au-Prince ».

Elle a rappelé qu'à pareille date, l'an dernier, elle était en visite en Haïti pour voir comment les gens se relevaient des quatre ouragans qui avaient frappé le pays et pour appuyer les efforts de reconstruction. « Hier encore, le sort s'est abattu et s'est acharné sur la population haïtienne alors qu'elle commençait à peine à retrouver un souffle d'espoir », a-t-elle dit.

Elle a raconté avoir vécu une nuit éprouvante, suivant avec attention l'évolution de la situation jusqu'aux petites heures du matin. Elle a souligné qu'il n'était pas facile d'obtenir de l'information, puisque tous les moyens de communication étaient coupés. « On a [finalement] compris que la priorité était à la recherche et au secours », a-t-elle affirmé.

« Les gens sont pris sous les décombres, il n'y a rien comme dispositifs pour les sortir de là. Les hôpitaux sont effondrés, les écoles aussi. Les gens sont dans la rue, sans rien », a décrit avec émotion la gouverneure générale, disant aussi parler comme une « enfant d'Haïti ».

Rassurée par l'aide canadienne

Michaëlle Jean a pris soin de remercier le premier ministre Stephen Harper pour les secours d'urgence mis en oeuvre. Et elle s'est dite rassurée par la réaction du Canada et d'autres pays et par les divers mouvements de solidarité nés au pays.

« Haïtien, Haïtienne, prends courage », a-t-elle conclu en français avant d'adresser quelques mots en créole à l'intention de la diaspora.

Selon Mme Jean, il est important de fournir des moyens de communication au gouvernement haïtien, qui est coupé du reste du monde.

À ses côtés, durant un premier point de presse, Stephen Harper a promis d'apporter l'aide nécessaire à Haïti. « Nous allons agir aussi rapidement et d'une manière aussi importante que possible », a-t-il affirmé.

Plus tôt aujourd'hui, Ottawa a précisé les moyens déployés par le Canada pour venir en aide aux sinistrés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !