•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un présumé chef local d'Al-Qaïda abattu

Radio-Canada

Abdallah Al-Mehdar meurt au terme d'une fusillade opposant plusieurs de ses acolytes aux forces de sécurité dans la province de Chaboua, dans le sud-est du pays.

Le présumé chef d'une cellule d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique, Abdallah Al-Mehdar, a été tué mardi soir au terme d'une fusillade opposant plusieurs de ses acolytes aux forces de sécurité du Yémen. C'est du moins ce qu'affirme le gouverneur de la province de Chaboua, Ali Ahmadi.

Abdallah Al-MehdarAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Abdallah Al-Mehdar

Photo : AFP / Ministère yéménite de l'Intérieur

Selon ce dernier, les forces de sécurité yéménites ont encerclé une maison dans laquelle se trouvaient Abdallah Al-Mehdar et plusieurs membres de son groupe dans la région montagneuse de Maysaa, située à plus de 380 kilomètres au sud-est de la capitale du Yémen, Sanaa.

Al-Mehdar, qui figurait sur une liste de personnes recherchées par le ministère yéménite de l'Intérieur, a été tué au cours de la fusillade qui a finalement éclaté. Quatre de ses compagnons d'armes ont été capturés. Le reste de la bande, constitué de 10 à 20 personnes, selon des rapports contradictoires, a toutefois réussi à prendre la fuite.

Le gouverneur Ahmadi a également fait savoir que deux policiers yéménites et quatre présumés militants d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique sont morts dans un affrontement survenu dans la région d'Al-Nuqba, avant l'aube, mercredi. On ne sait pas si cet événement est lié à la fusillade impliquant Al-Mehdar.

Ali Ahmadi avait affirmé dimanche que des douzaines de militants présumés d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique avaient trouvé refuge dans la province de Chaboua, dont le présumé chef du groupe, le Yéménite Nasser Al-Whaychi, son adjoint, le Saoudien Saïd Al-Chahrani, et l'imam Anwar Al-Awlaki.

Le groupe Al-Qaïda dans la Péninsule arabique est sous les feux de la rampe depuis l'attentat raté contre un avion de la Northwest Airlines assurant la liaison Amsterdam-Détroit le jour de Noël. L'auteur présumé de l'attentat, le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, aurait été entraîné par des militants locaux du groupe fondé par Oussama ben Laden.

Dans les jours qui ont suivi, le gouvernement du président Ali Abdallah Saleh a entrepris une vaste campagne militaire contre les membres d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique. Des militants qui auraient été à l'origine d'une menace contre l'ambassade américaine ont été arrêtés la semaine dernière.

La lutte contre Al-Qaïda dans la Péninsule arabique n'est qu'un des problèmes graves auxquels le gouvernement du Yémen est confronté. Sanaa est aussi en lutte contre des indépendantistes dans le sud du pays et contre une rébellion de chiites, les Houthis, dans le nord.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters