•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'intelligence des primates surestimée?

Séance d'épouillage

Photo : iStockPhoto

Radio-Canada

Une étude néerlandaise soutient que les considérations calculatrices derrière les rituels d'épouillage ne sont pas aussi grandes qu'on le pensait.

Des chercheurs de l'Université de Groningue, aux Pays-Bas, remettent en question l'ampleur des capacités cognitives des primates, qui sont considérés comme les créatures les plus intelligentes après l'homme.

L'équipe de la professeure Charlotte Hemelrijk, spécialisée dans l'organisation des systèmes sociaux, s'est intéressée aux lois qui régissent les séances d'épouillage à l'aide d'un modèle mathématique informatique.

Leur conclusion: c'est la peur de perdre un combat, et non un signe de comportement conscient et d'intelligence, qui motive la gestion de l'épouillage d'un primate par un autre primate.

Les comportements de réconciliation et d'échange ne sont pas obligatoirement des signes de comportement conscient, mais simplement la conséquence de la hiérarchie et des primates qui se trouvent à proximité du primate souhaitant procéder à une séance d'épouillage.

Charlotte Hemelrijk

Jusqu'à présent, on estimait que ces séances rituelles élaborées, où les primates s'épouillent les uns les autres après un combat ou épouillent leur confrère en échange d'une aide dans un combat, faisaient appel à l'intelligence et à d'importants calculs, notamment l'évaluation de l'importance relative de leurs partenaires de combat.

Loin de nier leur intelligence, Mme Hemelrijk estime simplement que le concept d'un comportement calculateur complexe chez le primate est inexact.

Elle juge que de nouvelles recherches seront nécessaires pour déterminer si l'évaluation du gain ou non du combat dans son processus de soumission par l'entremise de l'épouillage est consciente.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Public Library of Science.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !