•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'un ardent défenseur

Rémy Beauregard

Rémy Beauregard (archives)

Radio-Canada

Rémy Beauregard, qui a occupé plusieurs postes importants en Ontario français, s'éteint à l'âge de 66 ans.

Un ardent défenseur des droits de la personne en Ontario, au Canada et dans le monde s'est éteint à Toronto dans la nuit de jeudi à vendredi. Le Franco-Ontarien Rémy Beauregard, qui était président de l'organisme Droits et démocratie, a succombé à une crise cardiaque dans son sommeil.

L'homme de 66 ans a dirigé pendant sept ans la Commission ontarienne des droits de la personne. Il a aussi dirigé les destinées de l'Office des affaires francophones dès ses débuts de 1986 à 1994.

Rémy Beauregard a pris sa retraite en 2001, mais n'a jamais cessé de travailler à des projets liés aux droits de la personne. Il a entre autres travaillé à la mise sur pied du secrétariat permanent de l'Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne.

Sur le plan international, il a agi à titre de conseiller en matière des droits de la personne pour plusieurs gouvernements africains.

La présidente de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Mariette Carrier-Fraser, le connaissait depuis 40 ans. « C'était un ardent défenseur de la liberté et de la démocratie. Il va être drôlement manqué au niveau international et même chez nous. [...] C'était une personne engagée pour faire reconnaître les droits de tous les individus sur la planète », souligne Mme Carrier-Fraser.

La date des funérailles de Rémy Beauregard n'a pas encore été fixée.