•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bilan de campagne très positif

Le ministre de la Santé du Québec Yves Bolduc, le 7 janvier

Le ministre de la Santé du Québec Yves Bolduc, le 7 janvier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre Yves Bolduc estime que le taux de vaccination des Québécois, évalué à 57 %, devrait permettre d'éviter l'arrivée d'une troisième vague de la grippe A. La campagne contre la grippe saisonnière commencera le 11 janvier.

La deuxième vague de la pandémie de grippe A (H1N1) a pris fin et devrait être la dernière. C'est ce que le ministre de la Santé du Québec, Yves Bolduc, a expliqué jeudi en conférence de presse.

« Compte tenu du taux de vaccination contre la grippe A (H1N1) et compte tenu du fait que les personnes ayant eu la grippe sont maintenant protégées, nous considérons fort peu probable l'arrivée d'une troisième vague », a-t-il déclaré.

Le ministre en a profité pour tirer le bilan de cette campagne. Un bilan plus que positif, a-t-il souligné, saluant une « excellente organisation du réseau de santé » et l'efficacité du déploiement des mesures de précaution.

Il a aussi rendu hommage à la réactivité et à la mobilisation des Québécois et des Québécoises qui ont été près de 4,4 millions à se faire vacciner, soit 57 % de la population. La réactivité de la population a permis d'enrayer la transmission du virus, a-t-il indiqué.

La prudence reste toutefois de mise: cela ne signifie pas pour autant que le virus a été éradiqué. « Il est toujours recommandé de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1) », conseille-t-il.

Ceux et celles qui le souhaiteraient doivent désormais s'adresser au Centre de santé et de services sociaux de leur territoire qui leur communiquera les dates, lieux et modalités de la vaccination.

Rendez-vous le 11 janvier

Alain Poirier, directeur national de la santé publique du QuébecAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alain Poirier, directeur national de santé publique du Québec

La fin de cette pandémie donne le signal du démarrage de la campagne de vaccination de la grippe saisonnière. Celle-ci commencera le 11 janvier sur le même modèle que la campagne de 2009.

Pour se faire vacciner contre la grippe saisonnière, il faudra s'adresser à son médecin ou se rendre dans un CSSS. Comme c'était le cas l'an dernier, a expliqué le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Alain Poirier, qui participait aussi à la conférence, le vaccin sera gratuit pour les populations dites « à risque »: nourrissons entre 6 et 23 mois, adultes de plus de 60 ans, personnes souffrant de maladies chroniques.

Le vaccin sera aussi gratuit pour les travailleurs de la santé. Au total, a précisé M. Poirier, près de 2 millions de personnes recevront le vaccin sans payer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !