•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des funérailles sous haute surveillance

Le cercueil de Nick Rizzuto fils est porté hors de l'église.

Le cercueil de Nick Rizzuto fils est porté hors de l'église.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Les funérailles de Nick Rizzuto fils, le fils du chef présumé de la mafia montréalaise Vito Rizzuto, ont été célébrées samedi dans le quartier de La Petite-Italie, à Montréal. Son père, incarcéré aux États-Unis, n'était pas présent.

Les funérailles de Nick Rizzuto fils, le fils du chef présumé de la mafia montréalaise, ont été célébrées samedi en l'église Notre-Dame-de-la-Défense, dans La Petite-Italie, le quartier italien de Montréal.

L'église était bondée et le service d'ordre s'est montré très discret. La cérémonie, d'environ une heure, s'est déroulée en italien.

Ces obsèques, placées sous haute surveillance, ont été suivies avec beaucoup d'attention par les services de sécurité, qui tentent de recueillir ou de mettre à jour des informations sur le milieu de la mafia.

La dépouille a été exposée vendredi et jeudi dans un complexe funéraire de l'arrondissement Saint-Léonard, une propriété de la famille Rizzuto.

Nick Rizzuto fils a été abattu en pleine rue dans Notre-Dame-de-Grâce, lundi dernier.

Nick Rizzuto Jr a été assassiné en pleine rue à Montréal.

Nick Rizzuto Jr.

Photo : La Presse canadienne / Journal de Montréal/Benoit Pelosse

Le père de la victime, Vito Rizzuto, incarcéré aux États-Unis, n'a pas assisté aux funérailles de son fils. Par contre, Nicolo Rizzuto père, le grand-père du défunt, était là, vêtu d'un manteau sombre en cachemire et de son célèbre chapeau.

Vito Rizzuto, arrêté en 2004, purge actuellement une peine de 10 ans de prison aux États-Unis pour son rôle dans le meurtre de trois membres du clan Bonnano, à New York, en 1981. L'avocat des Rizzuto a expliqué qu'aucune demande n'avait été faite aux autorités américaines pour obtenir qu'il puisse assister aux funérailles de son fils.

Avec les informations de La Presse canadienne